William Fèvre, Côte Bouguerots, chablis-grand-cru-bougros 2018

Pourquoi lui
Nous avions pris la défense de Joseph Henriot et de William Fèvre injustement attaqués par la bienpensance pinardière et, ainsi, nous avions découvert une maison productrice de beaux vins. Grâce leur soit rendue. 

On l’aime parce que
On n’est jamais à l’abri d’un beau chablis. Les premiers et grands crus sont des vins d’exception au prix du tout venant ou presque, comme c’est souvent la règle à Chablis, paradis des grands crus pas chers. Ce qui mérite une attention soutenue.

Lire la suite ici sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.