Encore quelques jours pour découvrir la foire aux vins de Vinatis, édition printemps 2021. Pointue et éclectique, la sélection de l’enseigne affiche plus de 300 vins toujours référencés avec soin et pour tous les budgets. Voici ceux que nous recommandons

Domaine des Pothiers, La Chapelle, côte-roannaise 2019
Romain Paire est l’un des grands artisans du renouveau de vignoble de la Côte-Roannaise, situé sur les sols volcaniques de la Loire. Le gamay saint-romain, variété ancienne du cépage, exprime avec personnalité et force l’expression du sol granitique de cette parcelle située à 520 mètres d’altitude. Grand nez de fruits rouges, opulence du fruit, fraîcheur tonique et désaltérante, ce chapelle enchante par son style ciselé. On le laisse en cave quelques années pour qu’il exprime la plénitude de sa finesse. Impensable de ne pas en avoir sous la main.
12,90 euros

Louis Jadot, Couvent des Jacobins, bourgogne chardonnay 2019
La maison beaunoise dirigée par la famille Gagey est une mémoire du patrimoine. Avec ses 225 hectares de vignobles, elle souvent considérée comme l’une des plus « vigneronnes ». La large gamme, bien présente dans la restauration, mérite que le particulier s’y intéresse de près. Issue de chardonnays en provenance de toute la Bourgogne, voilà une belle introduction au cépage dans une expression bourguignonne et gourmande permise par un élevage à la fois en cuve et en bois. Le compagnon idéal des entrées de printemps, légumes croquants et autres fruits de mers.
11,90 euros

Xavier Vignon, Vieilles vignes bio, côtes-du-rhône 2017
Ce n’est pas encore le plus connu des micro-négociants du Rhône sud. Le talent de sélectionneur et d’assembleur de Xavier Vignon inspire notre respect. Fin connaisseur des vignobles et des propriétés, ce brillant œnologue est spécialiste dans la création de cuvées hors-norme. Il est aussi à l’aise avec les fondamentaux, comme cette cuvée vieilles vignes tout en gourmandise et en rondeur, vin de plaisir accompli aidé par la fraîcheur et l’élan apportés par une part importante de mourvèdre dans l’assemblage. Moins de dix euros, ce super côtes-du-rhône est à prix d’ami.
8,70 euros

Château Mangot, saint-émilion 2018
Les frères Todeschini, Yann et Karl, continuent de faire monter ce cru vers le plus haut niveau, à grands renforts de travail et de bonnes idées. La propriété se distingue depuis quelques millésimes par un style assez unique, possédant beaucoup de tension et de fraîcheur finale, avec une sensation minérale évidente et appréciable, permise par un terroir où affleure le calcaire. Pépite des uns, chouchou des autres, Mangot est à mettre entre toutes les mains des curieux et des défricheurs. Le bordeaux qui réconcilie tout le monde.
21,50 euros

Champagne Lallier, Grande Réserve
L’une des nouvelles étoiles montantes du vignoble. Cette petite maison située à Aÿ s’est spécialisée dans la production de champagne grand cru. Remise en forme par Francis Tribaut, elle appartient désormais à Campari. L’entreprise italienne affiche ses ambitions pour la maison et vient de recruter l’expérimenté Dominique Demarville comme directeur et chef de cave. Porte-étendard de la maison, voici un champagne brut à l’équilibre irréprochable, oscillant entre les notes florales délicates et les arômes briochés gourmands. C’est une adresse à suivre de près.
24,80 euros

Château Figuière, Magali, côtes-de-provence 2020
On ne présente plus cette propriété de Provence tant elle est appréciée des amateurs de vins rosés. On rappellera seulement que l’exercice du vin rosé n’est pas qu’une formalité. Il faut une vision et un savoir-faire. Cette cuvée magali est un remarquable compromis entre la rondeur gourmande et la tension élégante. Bref, un rosé expressif, agréable, à boire quand on veut, où on veut pourvu qu’on soit en compagnie de gens qui sauront l’apprécier pour ce qu’il est. Un vin de plaisir. Au moins pour se faire une idée, il faut oser tous les accords avec le rosé.
9,80 euros

Domaine Richard Rottiers, brouilly 2019
Si ce vin du Beaujolais ferme cette sélection, il est loin d’être dernier. La signature Rottiers, c’est la finesse, la profondeur et l’énergie. Forcément, ça déconcerte ceux qui ont des idées préconçues sur les vins de Brouilly. Tant mieux. Bien construit, sans renier un profil fruité et souple propre à l’appellation, il affiche ce supplément de matière et de personnalité qui fait la différence et lui offre le potentiel de quelques années de garde. Toute la gamme de Richard Rottiers est plus que recommandable.
9,90 euros

La foire aux vins de Vinatis est à retrouver ici, jusqu’à 6 avril.

https://www.vinatis.com/foire-aux-vins

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.