Philippe Cambie, le révélateur du grenache

0

Philippe Cambie nous a quitté trop tôt samedi 18 décembre chez lui, à Châteauneuf-du-Pape. Cet œnologue fin, prolixe, passionné aura profondément influé sur l’expression des grands vins de grenache, en particulier ceux de Châteauneuf. De son arrivée à l’Institut coopératif du vin à la fin des années 90 jusqu’à ces derniers jours, il a exercé la profession de consultant œnologique, aidant un nombre impressionnant de domaines et maisons à révéler la grandeur de leurs terroirs. Une bonne trentaine de domaines de Châteauneuf-du-Pape ont fait appel à ses talents de révélateur d’expression, et autant dans toutes les appellations du Vaucluse et du Gard, plusieurs autres en Languedoc ou dans des vignobles moins connus, jusqu’en Macédoine du Nord ou au Maroc. Son nom et son influence sont également intimement liés au travail de son ami Michel Tardieu, qu’il a accompagné tout au long de l’aventure brillante de la maison Tardieu-Laurent et dans d’autres missions de consulting faites ensemble. Il avait aussi créé avec un autre ami, Michel Gassier (Château de Nages en costières-de-nîmes), en tout petit volume, ses propres cuvées de Châteauneuf et d’autres appellations rhodaniennes sous le nom des Halos de Jupiter.

Je me souviens encore de l’éblouissement ressenti en dégustant, au début des années 2000, les vins qu’il avait conçu avec Sylvie Vacheron au Clos du Caillou. Un fruit d’une immense saveur, un corps voluptueux et ample, une générosité époustouflante qui se déclinaient en plusieurs cuvées d’ambition et de personnalité différentes, d’un délicieux côtes-du-rhône jusqu’au très riche Quartz. L’expression intensément épanouie et veloutée du grenache, dominant dans tous ces vins, s’y révélait avec une extraordinaire dimension et un naturel d’expression inédit. Philippe Cambie savait comme personne jouer avec la générosité et le naturel du cépage grenache ; il savait aussi transmettre à de très nombreuses vigneronnes et vignerons cette capacité d’expression en respectant le terroir et souvent le style de chacun. Il exerçait son art avec bonté, modestie et une immense sympathie.

A ses proches et à tous ses amis, nous adressons nos plus sincères condoléances. Adieu, cher Philippe.

Print Friendly, PDF & Email

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.