Le gel devenu un rendez-vous • World’s Most Admired Champagne Brand • La nouvelle œnothèque virtuelle de la famille Hugel • Un grand rosé de Champagne • Un grand rosé de Provence • Chaque jour du nouveau, en voici cinq

Dans le vignoble


Le gel devenu un rendez-vous

Commencer le mondovino de la semaine en évoquant cette vague de froid qui traverse la France est une évidence. Difficile à prévenir, difficile à combattre, elle a fait des dégâts chez les viticulteurs et les arboriculteurs de l’ensemble des régions. Bougies, feux de foins, pulvérisations d’eau, taille en deux temps, tous les moyens sont bons pour limiter la casse même si le prix à payer est lourd. Au-delà de la solidarité que nous leur témoignons, le constat est alarmant. Cette photo a été prise au domaine Graeme & Julie BOTT à Ampuis dans Vallée du Rhône Nord, la nuit du 5 au 6 avril 2022.

World’s Most Admired Champagne Brand

Pour la troisième année consécutive, c’est la maison Louis Roederer qui a été élue marque de champagne la plus admirée du monde (World’s Most Admired Champagne Brand). Le jury qui compte plus de 300 membres est composé de professionnels du vin, dont des sommeliers, des cavistes, des importateurs, des Masters of Wine et des journalistes. Les cinq marques préférées sont sélectionnées suivant trois critères : la qualité perçue des vins et de leur élaboration, en particulier sur la cuvée non millésimée ; la communication, le packaging et le marketing, en cohérence avec le positionnement de la maison ; la désirabilité et l’admiration que suscite la marque. « Obtenir ce titre pour la troisième année consécutive est une source de grande fierté et de joie pour notre maison et tous nos collaborateurs. Cette distinction vient récompenser l’engagement des membres de notre famille qui président aux destinées de Louis Roederer depuis plus de deux siècles », précise Frédéric Rouzaud, président-directeur général de Louis Roederer.
Plus d’informations sur louis-roederer.com

La nouvelle œnothèque virtuelle de la famille Hugel

Le 5 juin prochain, la famille Hugel dévoilera une œnothèque virtuelle sur la plateforme decentraland.org. Plus de 120 bouteilles ou magnums, du millésime 1865 à 1990 et d’une valeur inestimable, seront mis à la vente. Ils seront répertoriés et identifiés sous la forme de NFT (non fungible token), c’est-à-dire des objets uniques. Sur cette plateforme, chaque génération de la famille Hugel sera représentée par son propre avatar pour répondre aux questions des visiteurs et permettre ainsi de recréer un lien fort avec les amateurs de vin et leur donner l’envier de visiter la maison Hugel présente en Alsace depuis 1639 avec son caveau de dégustation dans le village de Riquewihr. Les visiteurs pourront poser leurs questions à la 13e génération représentée par Jean-Frédéric et Marc-André (32 ans), à Marc (63 ans) la 12e génération et à André (92 ans), la 11e génération.
Plus d’informations sur hugel.com

Dans le verre


Un grand rosé de Champagne

Bien connue et appréciée pour ses vins effervescents, la Champagne produit aussi d’excellents vins tranquilles qui restent cependant assez confidentiels. Cultivé sur des calcaires et marnes du jurassique kimméridgien ferrugineux à 250 mètres d’altitude par le domaine Alexandre Bonnet, ce rosé-des-riceys est un vin rouge tranquille de macération. Une expression singulière et confidentielle du pinot noir planté en 1974 et issu d’une sélection massale du domaine. Ce cépage est, ici, cultivé avec soin, vendangé à la main et élevé avec brio. Le fruité est expressif : des notes de fruits rouges et fruits des bois. La bouche ample est portée par un grand équilibre aromatique et une belle longueur. Un pinot noir de gastronomie, produit uniquement à 3 579 bouteilles.
Domaine Alexandre Bonnet, rosé des riceys, la forêt 2018, 44 euros, winesitting.com
Note Bettane+Desseauve : 91/100

Un grand rosé de Provence

Propriété de la famille Ferrari depuis plusieurs générations, géré par Sébastien Ferrari depuis 2007 et voisin direct du Fort de Bregançon, le château Malherbe est une propriété provençale d’une vingtaine d’hectares divisée en deux terroirs distincts : la pointe-du-diable, en front de mer, est constitué de limons anciens chargés de quartz qui offre des vins avec une expression fraîche et légèrement iodée ; malherbe, au pied du cap Bénat, une des pointes argilo-schisteuses situées à l’extrême sud du massif des Maures, se distingue par une belle complexité, une grande vivacité et une jolie longueur en bouche. Sébastien Ferrari fait appel au talentueux Philippe Pacalet, adepte des vins vinifiés sans soufre et en vendange entière. Le millésime 2020 est le fruit de cette collaboration. Il marque un tournant et une vraie volonté de la part de la famille de produire des vins d’exceptions. Ce malherbe rosé 2020 est un assemblage de vieux grenache, cinsault et mourvèdre cultivés en agriculture biologique et en biodynamie. Il se caractérise par une couleur rouge grenat, de la brillance et des nuances légèrement tuilées.
Château Malherbe, grand-rosé 2020, 49 euros chateau-malherbe.com
Note Bettane+Desseauve : 92/100

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.