Le fait
La maison Bouey, important négociant bordelais, s’installe dans le commerce 3.0 en offrant à sa clientèle l’opportunité d’acquérir des crus classés 2021 via des NFT.

Qui ?
Bravo à Bernard Magrez (La Tour-Carnet, Pape-Clément) à Laurent Fortin (Dauzac), à Laure Canu (Cantemerle), à Jean Merlaut (Gruaud-Larose), à Matthieu Bordes (Lagrange), à Silvio Denz (Péby-Faugères, Lafaurie-Peyraguey). Ils jouent le jeu avec un sens de l’opportunité contemporaine qui les honore. Ensemble, ils sautent dans la grande piscine. Normal, l’eau est bonne.

Pourquoi faire ?
Évidemment, dis comme ça, on ne saisit pas ce qui distingue une vente sous NFT d’une vente classique puisque les vins ne sont disponibles que deux ans après l’achat. L’intérêt d’être propriétaire d’un NFT au lieu d’une simple facture comme preuve de propriété, c’est la capacité à le revendre avant d’avoir reçu les vins. Le spéculateur gagne du temps. Et comme la propriété touche

 

Lire la suite ici sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.