Nathalie Doucet réveille Besserat de Bellefon

0

Emportée par l’élan de sa présidente, cette maison fondée au XIXe siècle retrouve un air de jeunesse et un second souffle. La dégustation confirme


Cet article est paru dans En Magnum #26. Vous pouvez l’acheter sur notre site ici. Ou sur cafeyn.co.


« Nous menons un travail exigeant pour valoriser nos vins. En repositionnant sa gamme, la maison réussit à affirmer sa forte personnalité et continue à développer sa présence commerciale. » Désormais, c’est Nathalie Doucet qui donne le ton chez Besserat de Bellefon. Sérieux, concentré. Depuis l’arrivée de sa nouvelle présidente, en début d’année, l’historique maison habituée au glamour des plus grands cabarets du monde a troqué ses habits de lumière pour revêtir le bleu de travail. Vieille de presque deux siècles, BB (comme on l’abrège dans le milieu) a construit sa réputation commerciale pas à pas. Si elle a longtemps été présente à bord du fleuron d’Air France lorsque le Concorde était encore en activité, elle s’est distinguée plus récemment par ses partenariats lors d’évènements internationaux comme les Voiles de Saint-Tropez. Aujourd’hui, l’heure est au retour aux fondamentaux du style Besserat. À commencer par une particularité unique en son genre, son effervescence plus légère que celle des autres champagnes. « Les bulles de nos cuvées sont 30 % plus fines. Cela vient d’un processus d’élaboration sans commune mesure dans l’appellation. » Si cette effervescence délicate donne un caractère aérien indéniable à l’ensemble d’une gamme réalisée de main de maître par Cédric Thiébault, le chef de cave, cela ne suffisait pas à Nathalie Doucet pour accompagner le renouveau de la maison d’Épernay. « Il fallait aussi accélérer la refonte de notre identité visuelle. Moderniser nos étiquettes nous permettait de moderniser notre image. » Résultat, des habillages facilement identifiables, appliqués à l’ensemble des cuvées, qui jouent sur le registre de l’élégance sobre et de la simplicité chic. Attentif aux tendances du marché, le regard précis de Nathalie Doucet voit tout, décrypte tout. Une force d’adaptation et d’analyse que cette ancienne de Nicolas Feuillatte partage avec ses équipes. Un peu moins d’un an dans ses nouveaux habits lui aura suffi pour donner à cette belle endormie un dynamisme bienvenu dans un monde champenois parfois figé. Après une année 2020 difficile, la reprise progressive des ventes de Champagne en France et à l’étranger devrait permettre à cette belle marque d’Épernay d’accélérer encore ses grands travaux. Exclusivement distribués dans le réseau traditionnel, cavistes, hôtels et restaurants, les champagnes Besserat sont en train d’opérer une mue profonde vers plus de précision et de pureté. Un changement majeur qui résulte d’une réflexion nouvelle sur les assemblages et les dosages et dont nous rendons compte ici.

Dégustation Philippe Jamesse
BB 1843
Bonne construction qui dit tout des soins apportés à l’élevage sous bois, c’est maîtrisé et le relief acquis dévoile un fumé grillé appétissant. Les fruits blancs à noyau sont charnus et moelleux à la fois. Les douces notes de vanilles, d’amande, de guimauve, d’épices orientales et de cendres fraîches forment une enveloppe bienveillante. Suavité et générosité en bouche.
92

BB Bleu
Sa robe or claire dévoile l’intensité jeune et fraîche de son assemblage des trois cépages. Notes d’agrumes citronnés et de fleurs du jour, l’ensemble est revigorant avec une bouche délicate, sensible et tonique à la fois.
91

BB Blanc de noirs
Le nez abrite des parfums tendres de fruits blancs à noyau, prune, quetsche. Fruité rouge sauvage et notes de réglisse. Bouche affectueuse sur les fruits sucrés. De jolis amers s’inscrivent en un pertinent contraste.
90

BB Rosé
Sa légère couleur fraise souligne son bouquet évoquant le mélange grenadine. Ensemble aérien, charmant et croquant tout comme le floral qui pose le nez sur les pistils de rose fraîche. Sa joli bouche rappelle la crème bavaroise aux fruits rouges sur une assise rafraîchissante.
91

BB Blanc de blancs
Energie caractéristique des beaux chardonnays. Les parfums sont parfaitement posés sur les fruits blancs à pépins, des fleurs blanches et des agrumes verts. Notes d’embruns marins transportants. La bouche presque glacée d’eau de mer tant elle se montre ciselante. Finale calcaire délicieusement rafraîchissante.
93

Print Friendly, PDF & Email

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.