Six blancs de Loire qu’il faut avoir

0

Sélection Louis-Victor Charvet et Denis Hervier

Domaine Belargus, Treilles 2018, anjou
Passionné par les terroirs de l’Anjou, Ivan Massonnat, homme d’affaires parisien, continue son aventure ligérienne, bien aidé par une équipe qui travaille dans le respect des lieux. Sa détermination à produire de grands vins secs sur des terroirs destinés à la production de liquoreux le propulse au rang des vignerons les plus excitants de la région. Le clos des Treilles, joyau du domaine orienté plein sud, livre ce vin surprenant, gras et salin, aux notes de fruits exotiques avec une touche d’épice.
100 euros

Baudry-Dutour, Château de Saint-Louans 2019, chinon blanc
Duo remarquable, Christophe Baudry, issu d’une vieille famille viticole de Cravant et Jean-Martin Dutour, ingénieur agronome et œnologue, ont eu la bonne idée de s’associer pour fonder un négoce qualitatif assis sur plusieurs propriétés. Lancés dans une quête de l’excellence, leurs progrès sont désormais visibles sur l’ensemble de la gamme, notamment sur ce joli chinon blanc, dont l’élevage a été quelque peu revu, lui donnant une énergie nouvelle et davantage de pureté.
23 euros

Famille Lieubeau, Clisson 2018, muscadet-sèvre-et-maine
Découvert pour certains lors du dernier Grand Tasting Paris, ce domaine ne cesse de nous émerveiller par la pureté des vins produits. La jeune génération talentueuse des Lieubeau se hisse au niveau des plus grands, comme en témoigne ce clisson de bonne intensité déclinant le caramel salé, la tarte aux pommes et le coing, soutenue par une trame minérale qui étire magnifiquement le vin. Gamme complète d’excellente facture. On achète les yeux fermés.
16 euros

Domaine des Roches Neuves, Clos Romans 2019, saumur
Si Thierry Germain est devenu la référence ligérienne du chenin, ce clos-roman y est peut-être pour beaucoup, donnant au chenin des attributs de grandeur rarement rencontré ailleurs. Pureté, longueur, volume en bouche, précision, tout cet ensemble harmonieux s’achève dans une finale crayeuse magistrale. C’est un sommet qu’on prendra soin d’attendre quelques années en cave. Moment d’émotion à prévoir.
52 euros

Château de Villeneuve, Les Cormiers 2019, saumur
Devenu l’un des chefs de file du Saumurois, Jean-Pierre Chevallier exploite au mieux son domaine, certifié bio depuis 2013, grâce à de nouvelles installations techniques et un savoir-faire impressionnant. Dans sa version 2019, cette cuvée s’annonce grandiose, offrant sans doute l’un des meilleurs chenins du millésime. Grande complexité aromatique, fruité charnu et finale saline. Immense rapport qualité-prix capable de vieillir admirablement.
21 euros

Domaine de Bellivière, Vieilles Vignes éparses 2018, coteaux-du-loir
La famille Nicolas incarne la référence des vins de la Sarthe en continuant de les positionner au plus haut niveau. La conduite de leur vignoble de 15 hectares, partiellement en biodynamie, se révèle irréprochable. Ce coteaux-du-loir donne un blanc de belle densité, au raffinement aromatique noble qui va vers des senteurs de safran. Les vins de ce domaine, excellent producteur de jasnières, méritent une place de choix dans votre cave. C’est une fierté pour nous de les présenter dans cette sélection.
42 euros

Print Friendly, PDF & Email

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.