Château Laguiole, Le tire-bouchon des belles bouteilles

0

Un tire-bouchon sérieux, ça change tout. y compris le quotidien des sommeliers des restaurants. d’ailleurs, ces tire-bouchon s’appellent comme ça. Interview de Sébastien Lézier, propriétaire depuis 2017

Sébastien Lézier et le prince Albert II présentent le sommelier réalisé en partenariat avec la sommellerie monégasque et la fondation prince Albert II de Monaco.

Racontez-nous l’histoire de Château Laguiole.
La société a été créé en 1992 par Guy Vialis, un grand sommelier. Il a travaillé dans plusieurs lieux prestigieux comme le Pavillon Ledoyen avant ouvrir son propre établissement à Antibes. Durant vingt ans, il a ouvert de grandes bouteilles avec des tire-bouchons de mauvaise qualité à défaut de pouvoir trouver un couteau sommelier haut de gamme. Puis il a décidé de se lancer. Il a discuté avec des industriels, à Laguiole et à Thiers, avant de s’associer avec Léo Sannajust, propriétaire de la plus grande fabrique installée à Thiers. La marque Château Laguiole est donc née de la rencontre entre un créateur et un technicien. Beaucoup de paramètres sont à prendre en considération dans l’élaboration d’un couteau sommelier. Après le décès de Guy Vialis en 2016, j’ai acquis l’entreprise.

Vous possédiez pourtant Ligne W, qui fabrique aussi des sommeliers ?
Oui, c’est une marque que j’ai créée en 2008. Très tôt, le partenariat avec Le Grand Tasting nous a aidé à gagner en notoriété. Mais le chemin est long pour se faire connaître du grand public. Nous partions d’une page blanche. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’acquérir Château Laguiole, un nom reconnu depuis près de trente ans, fort d’une notoriété auprès des grands amateurs de vin en France, mais surtout en Europe, en Amérique du Nord, au Japon et en Chine. La marque fait 90 % de son chiffre à l’export. Notre volonté était de nous appuyer sur ce savoir-faire incontestable. Le groupe s’appelle maintenant Maison Château Laguiole et réunit les marques Ligne W, Matéo Gallud, Guy Vialis et Château Laguiole.

À chaque marque son public ?
Avec Ligne W, j’ai voulu créer une offre qui s’adapte à tous les moments liés au vin. Vins de copains, de prestige, de terroir, sans oublier les vins « modernes », chacun trouve un sommelier Ligne W qui lui ressemble. D’ailleurs, les prix varient entre 10 et 160 euros. Un couteau Château Laguiole ne s’adresse qu’aux moments exceptionnels de dégustation, ce qui explique son prix de départ, 185 euros.

Outre le prix, quels sont les plus de ce sommelier ?
Il ne s’achète qu’une fois dans une vie. Pensé par un restaurateur passionné, destiné à l’origine aux seuls sommeliers, c’est à la fois un outil de travail et un outil de plaisir. Tenue en main, ergonomie, utilisation, choix des matériaux ne laissent rien au hasard. C’est un objet de luxe, réparable et garanti à vie. Sa prise en main est excellente, son poids est idéal, sa fiabilité, sans faille. Dès 1992, chaque couteau est vendu avec un QR code qui permet d’attester de son authenticité. L’acheteur a aussi la possibilité de devenir membre du club Château Laguiole.

Les secrets de sa fabrication ?
Dix artisans avec des savoir-faire différents sont nécessaires pour fabriquer ce sommelier, fruit de l’assemblage à la main d’une dizaine de pièces également faites main : un canif pour découper les capsules, deux platines qui composent la structure du corps, un ressort qui actionne le canif, une vrille qui pénètre à l’intérieur du bouchon, quatre mitres qui renforcent la structure et un levier pour soulever le bouchon. En tout, une centaine d’étapes sont nécessaires pour donner ses lettres de noblesse à cet objet haut de gamme et artisanal. Pour conserver cette qualité, nous ne produisons que quelques milliers d’exemplaires par an.

Print Friendly, PDF & Email

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.