Pierre Guénant, qui nous a quitté dans la nuit de dimanche à lundi, était l’un de ces hommes rares que l’on est heureux d’avoir rencontré. Charentais né en 1950, il avait bâti dans une première vie professionnelle un empire automobile, PGA, qu’il céda au début de ce nouveau siècle. Cet homme de culture aux multiples passions s’est alors intéressé au monde du vin en faisant de sa propriété proche d’Aix-en-Provence, Villa Beaulieu, un lieu enchanté produisant avec la complicité très active de Stéphane Derenoncourt des vins de grand raffinement. Il y avait du prince de la Renaissance en ce bâtisseur impénitent d’une curiosité intellectuelle incomparable.

À sa fille Bérangère (à gauche sur la photo) qui dirige avec talent Villa Beaulieu, à l’ensemble de sa famille, Bettane+Desseauve adresse ses plus sincères condoléances.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.