Notice: Constant WP_DEBUG already defined in /var/www/html/wp-content/plugins/bd_search_engine/bd_search_engine.php on line 20 Rosé Fashion week | En Magnum

Rosé Fashion week

37 rosés de Provence sur le podium d’En Magnum. L'onde de choc est mondiale. Elle commence à partir de cette sélection


Cet article est paru dans En Magnum #32. Vous pouvez l’acheter sur notre site ici, ou sur cafeyn.co.


bandol


Domaine de l’Olivette, Absolue 2019
Joli bandol rosé proposé par ce domaine qui compte parmi les plus anciens de l’appellation. On aime son caractère finement herbacé, la force qui se dégage de ses arômes de fruits rouges mûrs, ses notes d’encens et sa longue finale qui trahit de manière heureuse la présence du mourvèdre. On peut s’amuser à le carafer si on veut le boire dans sa jeunesse.
31 euros


coteaux-d’aix-en-provence


Château Bas 2022
Beaucoup de charme immédiat et un nez expressif porté par des notes de petits fruits rouges et des arômes citronnés, attaque énergique, bonne fraîcheur en bouche avec
de la persistance. Belle réussite.
16 euros

Château La Coste, Grand Vin Rosé 2022
Un peu moins pâle que certains de ses pairs sur ce segment, mais avec une force aromatique qui lui donne une vraie personnalité dès le premier nez. Cette sélection parcellaire issue des vignes les plus en altitude de la propriété est certifiée en biodynamie dans ce millésime. Caractère salin, notes iodées, on se régale sans fatigue.
30,10 euros

Domaine Vallon des Glauges, Oddo 2022
Robe brillante, nez éclatant sur les notes primaires entre fruits rouges acidulés et arômes citronnés, avec un soupçon d’épices qui vient lui donner ce qu’il faut de personnalité. Généreux en bouche, il déroule ses saveurs jusqu’à une finale ronde, signature de son terroir à forte teneur en argile. Belle fraîcheur.
12,50 euros


coteaux-varois-en-provence


La Bastide de Blacailloux, Joio 2022
On apprécie la subtilité et l’équilibre de ce rosé, élégant, avec cette dimension minérale qui étire en bouche un fruit mûr et rond. C’est un joli vin à boire avant de manger, pour entrer sans se fatiguer dans la nuit qui arrive. Excellent rapport prix-plaisir.
13 euros

Château Marguï, Bastide de Margüi 2022
L’un des seuls rosés de notre défilé à présenter une aussi forte proportion de cabernet-sauvignon, entourée par une base de grenache (majoritaire) et un peu de syrah. On aime sa richesse et sa texture en bouche qui, sans se départir de sa structure, affiche une belle finesse jusque dans sa finale persistante. On recommande.
29 euros

 


côtes-de-provence


Edmond de Rothschild Héritage – Château Roubine, Amistà 2022
Superbe rosé identitaire proposé à partir d’une sélection parcellaire du château Roubine et réalisé à quatre mains par Valérie Rousselle et Ariane de Rothschild (10 000 bouteilles). On aime ses notes pierreuses, son fruité blanc délicat et l’harmonie générale qui se dégage en bouche. Belle finale, longue et savoureuse.
19,50 euros

Caves d’Esclans, Whispering Angel 2022
Cette cuvée devenue une icône mondiale de la couleur, largement plébiscitée par le marché américain, résume la vision de son concepteur Sacha Lichine. Faire de ce rosé un vin universel et une porte d’entrée à la gamme proposée par le domaine. Fruit frais, bonne tension, caractère désaltérant, c’est sans doute la définition que le monde se fait du rosé de Provence.
19 euros

Château Barbeyrolles, Pétale de Rose 2022
La cuvée visionnaire de Régine Sumeire n’a rien de perdu de sa superbe. Elle n’a pas non plus gagné en couleur, affichant toujours une robe très pâle caractéristique. Assemblage complexe des cépages, âge moyen élevé des vignes, culture biodynamique adaptée, savoir-faire en cuverie et utilisation de pressoirs champenois, ce rosé fait tout pour capturer l’essence même des terroirs schisteux de la colline des Maures et de la presqu’île
de Saint-Tropez. Bref, grand rosé, raffiné, profond.
24 euros

Château de Berne, Grande Récolte 2022
On apprécie ce rosé de plaisir, agréable au nez comme en bouche par son fruité expressif et sa rondeur. Bien vinifié, il déroule une trame calcaire qui lui donne de l’énergie et beaucoup de buvabilité. Un vin de plaisir bien réalisé.
12,90 euros

Château des Sarrins, Grande cuvée 2022
Beaucoup de maîtrise dans ce rosé élégant et droit en bouche, bien porté par son aromatique expressive de fruits blancs et de notes intenses de citron mûr. Il se distingue en bouche par son opulence et par l’ampleur de sa finale ronde et chaleureuse. On en profitera en mangeant.
16,50 euros

Château Gassier, Esprit Gassier 2022
Premier millésime bio pour ce rosé de plaisir bien distribué. Caractère fruité entre notes
de pêche et de pomelo, beaucoup de rondeur dès l’attaque et finale avec cette pointe d’acidité qui lui donne toute sa buvabilité. C’est le vin qu’on ouvrira pour toutes les occasions sans être déçu.
14 euros

Château La Gordonne, Le Cirque des Grives 2021
Nouvelle confirmation du bien que nous pensons des vins de cette propriété et de son équipe technique. Ce vin élevé dans des œufs en grès donne une interprétation transparente de son terroir schisteux par son large volume en bouche et sa finesse aromatique. Finale saline. De l’équilibre, du naturel et du charme.
25 euros

Château La Mascaronne 2022
On savait que les projets allaient bon train dans cette propriété, mais nous ne nous doutions pas que les choses iraient si vite. Grande personnalité, large expression aromatique au nez, tension superbe qui donne son allonge à la bouche, voilà un rosé à la fois gourmand et stylé. On garde une bouteille de côté pour l’ouvrir d’ici un an ou deux.
22 euros

Château Galoupet 2022
Galoupet sera sans doute un jour ce que Krug est aux champagnes : un style unique et reconnaissable. Ce deuxième millésime en conversion bio débute sa vie entre notes d’abricot, d’herbes fraîches et suavité en bouche. Ce qui se passe ici est un cas à part.
55 euros

Château Malherbe 2022
On ne peut plus ignorer le retour aux premiers rangs dans la hiérarchie des domaines provençaux de ce domaine tenu avec soin par la famille Ferrari. Cet assemblage de vieilles vignes de grenache et de cinsault exprime une personnalité aromatique rarement rencontrée dans l’appellation. Fraîcheur et pureté communes à tous les vins produits par le domaine, brillant ces derniers millésimes dans toutes les couleurs.
28 euros

Château Minuty, cuvée “281” 2022
Le grand rosé de la propriété, issus de ses terroirs de schistes, d’argiles et de sables. La large dominante de grenache lui donne ce côté délicat au nez, avec de l’allonge en bouche, soutenue par des notes d’agrumes et de fruits blancs. Super élégant.
45 euros

Château Roubine, Inspire 2022
Son originalité vient sans doute des 70 % de tibouren qui dominent son assemblage. Le cépage lui donne une personnalité aromatique complexe avec des notes intenses de fruits blancs, ouvertes par un élevage audacieux en béton, foudres et œufs. À boire dès à présent mais meilleur à coup sûr après un ou deux ans en bouteille, le temps que tout se fonde encore mieux.
30 euros

Château Saint-Maur, Clos de Capelune 2022
Dans la large production de cette propriété, ce rosé a toujours eu une place à part, en haut de la gamme et différent d’elle par sa texture et son raffinement de parfums. Il assemblage quatre cépages issus d’une parcelle de quatorze hectares situé sur le plus haut point de l’appellation. Complexe, suave en bouche, caressant, harmonieux, osons dire que c’est un rosé racé (9 000 bouteilles, 900 magnums).
43,50 euros

Château Sainte-Marguerite, Fantastique 2022
Il faut reconnaître que la propriété frappe fort avec ce rosé de classe où la finesse du corps en bouche répond parfaitement à la profondeur aromatique. On le croit pensé comme
un blanc, mais sa finale longue et finement poivrée le ramène dans l’univers des rosés.
C’est complexe.
30 euros

Château Sainte-Roseline, Cuvée La Chapelle 2022
Une forte proportion de mourvèdre (85 %) donne à cette cuvée de prestige sa profondeur aromatique et des faux airs de bandol. Issue d’une sélection des meilleures parcelles du vignoble, elle exprime dans ce millésime des notes de fruits rouges acidulés. On peut le boire cette année – pourquoi pas en le carafant – mais il vieillira aussi avec grâce.
27,90 euros

Clos Cibonne, Cuvée Prestige Caroline 2021
Des tibourens de plus de quarante ans composent 90 % de l’assemblage de cette cuvée spéciale, emblème depuis longtemps d’un « autre rosé » de Provence. Élevé 18 mois en barriques, il exprime une palette aromatique d’une grande complexité entre notes florales capiteuses, fin boisé et épices douces. À découvrir au moins une fois dans sa vie et à laisser vieillir pour la grande émotion.
34 euros

Clos de Caille 2022
Nous aimons la précision et le caractère ciselé de ce rosé qui, pour son deuxième millésime, fait preuve d’une finesse et d’un équilibre exemplaires. Aucune lourdeur malgré une vinosité importante. Finale persistante, sapide et désaltérante.
25 euros

Commanderie de Peyrassol, Le Clos Peyrassol 2022
Sans doute l’un des rosés les plus pâles rencontrés lors de nos dégustations, mais qui nous plaît immédiatement par sa finesse aromatique, ses notes florales délicates, son ampleur en bouche et sa longueur saline. Le terroir argilo-calcaire dont il est issu fait parler avec éloquence cet assemblage complexe dominé par le cinsault.
36,50 euros

Domaine de l’Île 2022
Grand vin rosé qui restitue idéalement le terroir de l’île de Porquerolles et son influence maritime. On pourrait facilement le prendre pour un blanc à l’aveugle tant son fruité pur et délicat est intégré aux éléments. Dimension saline, fraîcheur, finesse de texture et allonge racée, tout est en place pour en faire une bouteille de grande classe. On prendra déjà du plaisir en l’ouvrant dès maintenant, mais un an de garde lui donnera à coup sûr une harmonie supplémentaire. Prix sage.
22 euros

Domaine de Rimauresq, Rebelle 2022
La cuvée originale d’une propriété qui travaille bien, attentive à ses terroirs et à son histoire. Ce rosé issu d’une saignée de syrah et de grenache est très soutenu en couleur, généreux et complexe, à boire comme un rouge léger. D’un autre temps, mais délicieux.
24 euros

Domaine La Navicelle 2022
Joli rosé charmeur et gourmand d’un domaine en progrès ces derniers millésimes. Grenache, cinsault et tibouren composent un assemblage précis qui exprime élégamment des notes de fleurs blanches et d’agrumes frais. C’est une belle réussite.
15 euros

Domaines Ott, Château de Selle 2022
Grande couleur brillante et limpide, force aromatique qui s’exprime librement, attaque précise, sereine, sans acidité tranchante, souple en bouche et finement épicé, il termine sur une finale élégante et sapide. Joli vin, chic, témoin de beaucoup de savoir-faire.
30 euros

Fleurs de Prairies 2022
Deux millésimes maintenant que nous sommes surpris par le niveau de qualité affiché par ce rosé issu des terroirs d’altitude de la montagne Sainte-Victoire (entre 200 et 450 mètres). Ce n’est pas un rosé complexe, mais c’est celui qu’on achètera sans se tromper pour une occasion festive sans prétention, sinon celle de ne pas boire n’importe quoi. On aime son équilibre et son prix.
7,95 euros

Domaine la Courtade, La Courtade 2022
Il n’y a que 5 000 bouteilles produites de ce joli rosé de Porquerolles qui progresse ces derniers millésimes dans la précision de son expression aromatique. Les 40 % de tibouren et de rolle de son assemblage lui donnent une personnalité de plus en plus affirmée. L’élevage en demi-muid permet de bien fondre l’acidité au reste de la matière. Il est à la hauteur de son terroir, unique au monde.
25 euros

Maîtres vignerons de la presqu’île de Saint-Tropez, Gold 2022
Une cinquantaine de parcelles entrent dans la composition de ce rosé complexe qui s’appuie à la fois sur des origines de terroir excellenteset sur une proportion assez inhabituelle de cinsault (45 %) complétée par du grenache et de la syrah. Pour savoir ce à quoi ressemble la salinité dans un vin, on fera le choix de ce rosé.
12,90 euros

Miraval 2022
Le vin star de Brad Pitt vinifié par la famille Perrin (château de Beaucastel dans le Rhône, entre autres activités) ne renie pas son ambition originelle d’être un grand vin rosé, complexe et profond. Celui-ci étonne toujours par sa richesse en bouche, sa persistance et le caractère équilibrée de sa finale ultra savoureuse. Il y a du style.
20 euros


côtes-de-provence La Londe


Château Léoube 2022
De l’intensité et du raffinement dans ce rosé fin qui se démarque par des notes de fruits secs, d’agrumes mûrs et par une bouche ample et texturée. Un peu de cabernet-sauvignon dans l’assemblage lui donne un rien de personnalité supplémentaire en finale. Belle réussite à boire à table.
45 euros


côtes-de-provence Notre-Dame-des-Anges


Château Cavalier, Grand Cavalier 2021
Robe d’un rose soutenu pour le rosé haut de gamme de ce grand domaine, propriété de la famille Castel. Il se montre complexe dans ses arômes de fruits blancs et ses notes florales, qui lui donnent une certaine finesse. Sa finale fraîche et mentholée étire sa bouche délicate.
20 euros


les-baux-de-provence


Domaine de Métifiot 2022
Assemblage de grenache et de cinsault qui offre toute la palette aromatique des rosés de son secteur avec des notes de pêche et d’agrumes. La bouche ronde est structurée par un tannin présent. Il lui permettra d’avoir sa chance à table.
23 euros


IGP alpes-de-haute-provence


Domaine des Bergeries de Haute-Provence, Via Domitia 2021
Robe rose légère, diversité de parfums délicats dès e premier nez, ouvert et expressif, attaque facile, nette, bouche en souplesse et d’un bon équilibre. Il finit sur des notes de fruits rouges croquants. Agréable et parfait pour quelques accords osés avec des desserts.
15 euros


IGP méditerranée


Domaine de La Bégude, Thyrsus 2021
Pas un bandol, pourtant si bon dans cette propriété magnifique, mais une curiosité avec ce 100 % mourvèdre élevé quatre mois en amphore. Cela lui donne une patine originale et lui permet d’exprimer un fruité intense entre notes de groseille et de cassis. Frais et généreux, c’est un rosé à part.
25 euros

Roseblood d’Estoublon 2022
Belle couleur, pâle sans transparence, nez ouvert sur les arômes de fruits blancs. On aime son attaque précise et la palette aromatique de sa bouche souple et fondue qui se construit autour du registre herbacé et minéral. Pour toutes les occasions.
17,50 euros

Photos fabrice leseigneur

À lire aussi