Les 21 rouges de la montagne magique

2

Longtemps, le vignoble du Ventoux est resté dans l’ombre. Sur ces terroirs particuliers, quelques producteurs plein d’audace n’ont pas cessé de se battre pour la reconnaissance des vins de lieux. Rejoints par une génération pleine d’énergie, ils réveillent ensemble ce colosse endormi


Retrouver cet article en intégralité dans En Magnum #33. Vous pouvez l’acheter sur notre site ici, ou sur cafeyn.co. Vous pouvez déguster ces vins au Grand Tasting, le 1er et 2 décembre au Carrousel du Louvre, Pavillon 216.


Domaine Alloïs, Infiniment 2021
Superbe premier nez, complexe et légèrement fumé, avec des accents singuliers de pierre
à fusil, matière pleine en bouche avec de la vinosité et de la longueur. Son équilibre est dominé par son acidité qui lui donne de la droiture et de la tenue. Élevage intelligent en cuve béton pour conserver un maximum d’arômes fruités.
92/100 – 10 euros

Domaine Aymard, Les Grappes 2022
Le coup de cœur de notre dégustation à l’aveugle : 50 % de cinsault et 50 % de grenache se partagent ce rouge de plaisir, séduisant par ses notes florales entre rose et pivoine. Il est issu d’une vinification en grappes entières, pratique assez rare dans l’appellation. À l’image du domaine qui le produit, c’est un ventoux à suivre de près depuis que la nouvelle génération des sœurs Aymard s’en occupe. On le carafe avant de servir.
91/100 – 16 euros

Domaine Hélène Bleuzen, Le Clos 2021
Si les vins de ce domaine méritent qu’on s’y intéresse de près, il faut retenir en particulier ce clos, assemblage de grenache et de syrah issus de trois parcelles où l’on retrouve toute la diversité géologique de l’appellation, entre roche-mère calcaire, couches de safres et d’ocre. Sur ces terroirs froids, la maturité des raisins est un peu retardée. Séduisant par son fruité pur, il en convaincra plus d’un de la qualité des vins du Ventoux et du talent certain de la jeune vinificatrice qui l’a fait naître.
92/100 – 16 euros

Domaine Hélène Bleuzen, Le Devens 2021
Dominé par la syrah (95 %), ce rouge plein et concentré en bouche illustre la richesse des terroirs du Ventoux. Issu d’une parcelle calcaire exigeante pour la vigne, il affiche de la droiture et de la salinité en finale, en même temps qu’un profil typé syrah du Rhône nord.
Un peu de grenache lui donne une gourmandise supplémentaire. Le domaine est situé tout au sud de l’appellation.
92/100 – 24 euros

Domaine du Chat Blanc, Cuvée Première 2021
On apprécie le bel équilibre de ce ventoux chic et fin, remarquable par son harmonie d’ensemble et sa rondeur en bouche, issu de vieilles vignes de syrah et de grenache. Une vinification intelligente et un élevage uniquement en cuve ont donné à ses tannins une texture veloutée. Cette sensation est renforcée par une maturité de raisin aboutie.
91/100 – 14,50 euros

Chêne Bleu, Abélard 2014
Une visite dans ce domaine magnifique lève tous les doutes quant à beauté des paysages
du Ventoux. Sur ce secteur à part de Crestet, où les sols alternent entre marnes et calcaires, le grenache affiche une expression singulière. Elle trouve une forme d’aboutissement avec ce vin superbe, mis sur le marché après huit ans de travail au domaine, dont cinq passés en foudres pour la vinification. Grâce à des installations techniques rares dans la région, et porté par la volonté des propriétaires d’en faire l’un des meilleurs vins de la région, cet abélard marque un tournant pour la propriété qui rejoint l’élite des meilleurs vins du Rhône. Plus qu’une référence, c’est un ambassadeur sans égal pour l’appellation.
95/100 – 74 euros

Domaine Childeric, À l’envi 2021
Révélation de notre dégustation, ce petit domaine est conduit comme un jardin par une famille de passionnés, en bio et en biodynamie. Issu d’un vignoble planté dans un lieu reculé et magnifique, entouré de bois, ce ventoux intense et savoureux, affiche un naturel d’expression et une franchise aromatique permis par une faible présence de SO2. Il a ce petit quelque chose en plus, sans doute propre aux sols profonds de sables et d’argiles de son secteur.
92/100 – 13,50 euros

Delas Frères, ventoux 2021
Ou oublie parfois la présence de la maison de Tain-l’Hermitage dans le sud du Rhône. Elle signe ce ventoux à partir de raisins produits essentiellement sur les communes de Mazan et de Goult. La large dominante de grenache donne à l’ensemble un caractère fruité et savoureux en bouche, équilibré par une syrah de belle fraîcheur. Quelques notes boisées marquées invitent à l’attendre encore un peu.
91/100 – 8,10 euros

Ogier, Les Berceaux 2021
La maison châteauneuvoise, présente dans un nombre important d’appellations de la vallée du Rhône, démontre avec ce ventoux ses aptitudes à comprendre les spécificités de chaque terroir rhodanien. Elle propose ce bel assemblage (syrah, grenache et carignan) fin et équilibré par une énergie évidente. L’élevage en cuve béton lui a permis de conserver beaucoup de fraîcheur de fruit et de la souplesse dans ses tannins. Excellent rapport qualité-prix.
90 /100 – 8 euros

Château Pesquié, Silica 2021
Si le domaine des frères Chaudière est un grand classique de l’appellation, cette cuvée issue de la collection de parcellaires du Pesquié est un sommet d’originalité. 90 % de grenaches conduits sur sols sableux légèrement calcaires lui donnent ce caractère délicat et délié, caressant en bouche par sa matière crémeuse sans excès. Élevé en demi-muids et en œuf béton, la cuvée affirme le grand potentiel des vins du Ventoux tout en démontrant sans doute l’impact d’une viticulture en biodynamie impeccablement réglée.
93/100 – 30 euros

Domaine de Piéblanc, La Tuilière 2020
Un ventoux typé par le grenache malgré un assemblage qui intègre aussi de la syrah, du carignan et du cinsault. Il plaira par son caractère aromatique floral, plaisant et séducteur qui en fait un vin facile à boire, frais et fruité. Parfait compagnon d’un plateau de tapas et référence idéale pour tous les bars à vins.
89/100 – 11 euros

Domaine Plein Pagnier, Un Soir de Pleine Lune 2018
Au nez, les notes fraîches et herbacées d’une grande fraîcheur profitent d’un élevage ambitieux et maîtrisé avec un peu de bois neuf. Des tannins structurants, mais sans rien d’asséchant, lui ont donné un bon potentiel de garde. Son intensité plaira à l’amateur de vins sérieux et tiendra compagnie plutôt à des plats de viandes grillées.
92/100 – 16,50 euros

Rhonéa, Passe Colline 2022
Cet assemblage de syrah, grenache et carignan est un bel exemple de ce que l’appellation peut produire en matière de vins accessibles, souples et frais. Proposé par une cave coopérative qui travaille sérieusement, il a conservé un grand caractère fruité et tout son charme immédiat.
91/100 – 5,95 euros

Château Saint-Pons, Les Justes 2022
80 % cinsault et 20 % syrah composent ce vin élégant, fin et précis. Des vieilles vignes plantées sur des coteaux exposés nord-ouest lui donnent de la fraîcheur, une personnalité aromatique complexe, de la longueur et des tannins fins, respectés par un élevage en cuve adapté. Un vin de plaisir.
90/100 – 14,50 euros

Château Saint-Pons, Mandala 2021
Du corps et de la fraîcheur, des notes de garrigues, d’herbes aromatiques et d’olives, c’est le ventoux classique, équilibré et digeste. La présence de vieilles vignes de syrah et de grenache dans l’assemblage, plantées en coteau exposés nord-ouest, lui donne une force aromatique étonnante et une gourmandise certaine.
90/100 – 18,50 euros

Domaine Solence, Cippus 2020
Peut-être l’une des plus beaux ventoux présentés le jour de notre dégustation à l’aveugle, dominateur par sa profondeur aromatique, le caractère envoûtant de son nez pur, sa bouche pleine et savoureuse et sa longueur digne de se comparer à certains châteauneuf-du-pape. Grande expression généreuse qui se bonifiera avec quelques années de garde.
93/100 – 14,40 euros

Sylla, Obage 2021
Fruit profond et savoureux, dense, croquant, bouche pleine et longue, c’est un ventoux qui vieillira bien et dans lequel on retrouve la signature du secteur de Saint-Saturnin-lès-Apt
et de ses sols caillouteux, qui donnent une richesse supplémentaire à ce rouge classique et bien fait. Vin sérieux.
90/100 – 10,25 euros

Domaine du Tix, Cuvée Doña Maria 2019
Définition parfaite du ventoux de plaisir, panier de fruits rouges (cerise, fraise, cassis) et de fruits noirs mûrs dans lesquels on croque à pleines dents. Pour comprendre la fraîcheur spécifique à l’appellation, on peut s’initier avec ce vin qui n’en manque pas, au nez comme en bouche.
92/100 – 19,50 euros

Vindemio, Amadeus 2020
Grande réussite avec ce vin plein d’équilibre, mêlant à la fois de la complexité aromatique et cette forme étonnante de salinité. Avec pureté et précision, cet amadeus assemble les meilleures parcelles de ce jeune domaine, notamment celles situées dans l’excellent secteur de Mormoiron. Précis et savoureux.
92/100 – 25 euros

Vindemio, Terra 2020
Un jeune duo de frère et de sœur s’est lancé dans l’aventure entrepreneuriale avec ce domaine créé ex nihilo. Bluffants de naturel et de fraîcheur, les vins rouges comme blancs affichent tous une vraie personnalité. Arômes expressifs, corps en finesse, ce rouge qui intègre une bonne part de cinsault est un régal.
92/100 – 11,50 euros

Xavier Vignon, ventoux 2019
Il détonne un peu dans la dégustation par son caractère fleuri et la suavité de ses tannins, dont la maturité paraît avoir atteint un stade plus avancé que chez certains de ses pairs,
ce qui ne l’alourdit pas pour autant. La présence saline anime sa bouche et lui donne du tonus en finale. Soixante-seize parcelles entrent dans son assemblage, la plupart situées à une altitude comprise entre 250 et 400 mètres.
92/100 – 8,50 euros

Print Friendly, PDF & Email

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.