Le monde de demain

0

Retrouver cet éditorial  dans En Magnum #34. Vous pouvez l’acheter à partir du 1er décembre : en kiosque, sur notre site ici, ou sur cafeyn.co. Vous pouvez aussi l’acheter au Grand Tasting, le 1er et 2 décembre au Carrousel du Louvre.


Un Français de 2023 boit trois fois moins de vin que son alter ego de 1960. Ce lent et inexorable déclin n’annonce pas la fin de ce produit millénaire, mais bien une profonde restructuration, largement entamée, de son offre. Le vin a depuis longtemps abandonné son statut de boisson alimentaire « saine et revigorante » ou « dangereusement addictive », selon l’époque et les observateurs, pour entrer dans une autre dimension. Inexorablement, le vin avance vers le luxe. Dans ses principes de production d’abord. Quelle que soit la taille du domaine ou de la maison, structure familiale ou investisseur puissant, ce sont désormais des principes d’engagement, d’exigence et de minutie qui régissent le métier de vigneron. Le public en est devenu le premier juge. Chaque vin raconte une histoire différente et c’est ce récit mystérieux que l’on découvre en choisissant une bouteille.
Les conséquences de cette transformation, bien plus affirmée encore dans la plupart des pays de consommation, doivent être comprises dans toute leur ampleur. Une bonne partie de la production française, mais aussi internationale, est encore développée sur le modèle ancien de la consommation de masse. Produire beaucoup, à bas prix, en utilisant tout l’arsenal chimique nécessaire pour éviter autant que faire se peut les impondérables climatiques, ne correspond soudain plus à aucune demande, à aucun marché autre que celui du prix toujours plus bas, de l’étranglement toujours plus vicieux du vigneron qui ne bénéficiera ni de la sollicitude des distributeurs ni de celle des médias ou des politiques, désormais tournés vers d’autres combats.
Certains vignobles triomphent dans cette nouvelle donne, d’autres s’adaptent, d’autres sombrent. Aussi dur soit-il pour ceux qui en sont exclus, le mouvement est irréversible : le vin est entré dans une nouvelle ère. Le respect de la nature, l’authenticité et la personnalité de la démarche et la puissance de l’émotion transmise en constituent les valeurs fondamentales. Au travers de rencontres, de portraits, de dégustations et d’enquêtes, c’est précisément cette immense mutation que nous vous racontons dans ce trente-quatrième numéro de En Magnum.

 

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.