Un beau vin à la mémoire du baron

Abordons le 1 073e article de ce blog sur une note triste et regrettons la disparition prématurée du baron Benjamin, le fils d’Edmond, il y a quelques mois. Ce grand amoureux des plaisirs de l’existence – la vitesse en bateau, en auto, l’Afrique et ses espaces, les beaux vins – avait tout mis en œuvre pour que sa vie reste une légende. Ce magnum y contribue.

Un bordeaux qui mérite sa nouvelle directrice

C’est une belle propriété bien menée. L’intelligence du lieu, c’est le parc immense en bois et pelouses qui entourent le château.

Un très joli blanc de Provence

Je connais bien cette propriété d’exception, l’une des grandes de Provence, installée dans le cratère d’un volcan (éteint, rassurez-vous) sur un système d’irrigation mis en œuvre par les Romains. Une destination sans beaucoup de concurrence.

Parmi tous les Perrier de Champagne, il y a Joseph

Il y a longtemps que nous adorons cette petite maison installée à Chalons-en-Champagne, loin de Reims et d’Épernay, proche de la Bourgogne.

Le champagne que vous ne connaissez pas

Une des rares petites coops indépendantes menée par un président qui est aussi le directeur général, ce qui n’arrive à peu près jamais dans le monde de la coopération. Et cet homme-là, c’est Damien Champy, très fin connaisseur des terroirs de ses adhérents. Une coop identitaire, ça existe ? La voilà.

Le fleurie des fous

Domaine Marc Delienne, La Vigne des fous, fleurie 2018 Pourquoi lui Nous aimons beaucoup Marc Delienne, ce néo-vigneron qui a tout appris dans les vignes et le chai d’Éloi Dürrbach, au domaine de Trévallon. Nous l’avons...

« Chez Krug, tout change et rien ne change »

J'ai rencontré Maggie Henriquez chez Krug en octobre 2019. Elle était présidente de la maison historique depuis dix ans, il était temps de faire un tour d'horizon avec elle. Interview passionnante

Les habits neufs de Pierre Gattaz

La bonne route, pour comprendre cette Provence-là, pour bien la regarder, s’en imprégner, l’adorer, c’est d’enfiler la vallée du Lubéron et d’obliquer vers le sud, à Bonnieux, pour dévaler la combe de Lourmarin et se retrouver sur l’adret du grand massif, côté Durance, lunettes de soleil et bon sourire en évidence.

L’autre homme de Terrebrune à Bandol

 Jean d’Arthuys a 52 ans. Il est un Bordelais reconverti, sa famille est du Gers. Il adore les grands vins de Bordeaux, il avoue une faiblesse pour les cigales et le soleil de la Méditerranée. Il a toujours passé ses vacances sur la Côte. Quand l'occasion s'est présentée, il a volé au secours de la famille Delille et acquis la moitié des parts du domaine de terrebrune, grandissime bandol. Pas le plus connnu.

Le mystérieux magnum

Qu’est-ce que c’est que cette cuvée « hors-ligne » ? Le Château de Chamirey aurait une production cachée ? Imaginez un peu la belle histoire.

Nos génies de l’année, tous ceux qu’on voit de loin

c'est un homme, une équipe, un endroit, une famille, une région, une vigne, un expert, une absence, même. ils se sont fait remarquer en...