La mort de Robert Tinlot

0

J’apprends avec tristesse le décès de Robert Tinlot, ancien directeur de l’Office international de la Vigne et du vin et président de l’Académie Amorim. Cet éminent juriste dijonnais a joué dans les quarante dernières années un rôle considérable dans les organismes internationaux. Il a en particulier conçu et animé le projet de permettre à quelques-uns de nos meilleurs agronomes et œnologues, triés sur le volet, de parcourir le monde pour mieux connaître les produits, les marchés, et donc de mieux défendre la qualité et la protection du public. Il a aussi lui-même, à la demande de certains pays, dont la Chine, apporté sa contribution à l’amélioration de leurs vins. J’ai eu l’occasion à de nombreuses reprises de témoigner de la redoutable finesse de ses analyses et de l’ampleur de sa culture humaniste, si rare de nos jours. Je tiens ici à transmettre à sa famille, à ses amis, à ses nombreuses relations, les condoléances de toute l’équipe de Bettane+Desseauve.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE