Dans un texte publié sur son blog, Christian Seely (Pichon-Baron, Suduiraut, Petit-Village, Noval…) livre ses réflexions – en anglais – sur la décision de Château Latour de se retirer des primeurs dès le millésime 2012. “Comme tout système qui fonctionne, il a ses avantages et ses inconvénients. Je pense que les aspects positifs l’emportent sur les éventuelles répercussions négatives, tant du point de vue du château que du consommateur. Alors, voici comment ça marche de mon point de vue au Château Pichon Baron”. La place de Bordeaux, les négociants, la capillarité de leurs réseaux de vente, le marché, la justesse
ou non des prix, la spéculation, les acheteurs. Tout les acteurs du système sont convoqués, y compris “the excitement“.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.