Le vignoble français change de mains. Non pas de propriétaires, ou si peu. Mais ceux qui font vivre le vignoble, élaborent le vin, dirigent les travaux dans les vignes. Cette nouvelle génération a aussi inventé ou adapté un nouveau métier. Ils exigent et obtiennent d’avoir les commandes et les moyens qui correspondent aux objectifs assignés. Ils sont des directeurs. C’est comme ça qu’on les appelle, pour ne pas les confondre avec tous les autres métiers du vin.

Lionel Lavail, interviewé ici, est un (jeune) homme de la vigne, une histoire de famille, il a appris avec son grand-père. Aujourd’hui, il dirige (donc) Cazes, un domaine historique du Roussilllon. Un domaine entièrement mené en biodynamie sur 220 hectares, une paille.
Probablement le plus grand de France à être conduit de la sorte.
Le Domaine Cazes appartient à Advini, grand groupe né de la fusion entre JeanJean, en Languedoc, et Laroche, à Chablis. Ce groupe est aussi propriétaire à Châteauneuf-du-Pape, en Provence, à Saint-Émilion… Avec une volonté qui n’est pas lettre morte. Appliquer partout une viticulture propre. Ainsi, sur les 1 500 hectares que possède Advini, la moitié est en bio ou en biodynamie, le reste est en conversion bio. Un bel effort qui mérite d’être salué.


La photo : Lionel Lavail, patron du Domaine Cazes, en Roussillon, des vignes sur la plage, la Méditerranée. Photo Mathieu Garçon

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.