Dans les secteurs les plus avancés du vignoble, soit 18 000 hectares situés entre Lyon et Mâcon, les premiers coups de sécateurs sont annoncés pour le 7 septembre. Entre les rangs serrés de gamay et de chardonnay de ce vignoble vendangé manuellement, comme celui de Champagne, près de 50 000 « coupeurs » et « porteurs » sont attendus. Pendant que les domaines se prépare à accueillir pour un mois cette nombreuse main-d’œuvre, la véraison se poursuit (80% pour les zones précoces et 65% pour les zones tardives). Les très fortes chaleurs de la deuxième partie du mois d’août ont fait progresser le potentiel de couleur et le bel ensoleillement prévu pour le début du mois de septembre devrait permettre de maintenir le bon état sanitaire du vignoble constaté actuellement. Le niveau de rendement estimé est très faible, proche de celui de 2003 à degré égal. Même s’il est encore tôt, les viticulteurs du Beaujolais se montrent plutôt confiants quant à la qualité du millésime 2012.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.