Selon l’interprofession des vins de Loire (InterLoire) la récolte sera faible, mais compensée par une belle maturité des raisins favorisée par l’ensoleillement d’août et septembre. Malgré un mois de février froid et un printemps frais et pluvieux, l’hiver doux a globalement favorisé un développement rapide de la vigne. Quelques épisodes de grêle et de gel ajoutés à une mauvaise fécondation – les grains de raisin n’ont pas grossi en raison du froid et de la pluie – ont provoqué une baisse de rendement. Ce moindre volume, de l’ordre de 25 %, n’entraînera pas pour autant une augmentation des prix pour le consommateur, mais une simple réduction des stocks pour les vignerons. Grâce à une bonne maîtrise du travail de la vigne, le vignoble est actuellement sain et l’hétérogénéité constatée devrait se niveler si le beau temps se poursuit. Les premiers coups de sécateurs ont été donnés le 14 septembre en Anjou, pour les cépages précoces.

Dans le vignoble nantais, le millésime promet de bonnes surprises. Pour être faible, la récolte (200 à 250 millions d’hectolitres contre 450 habituellement pour le muscadet) n’en présentera pas moins une belle concentration en sucre, gage d’un bel équilibre. L’état sanitaire satisfaisant des vignes a favorisé un bon développement des grappes dont la récolte est en cours. Contrairement au millésime précédent, 2012 sera une année de garde.
Dans le vignoble d’Anjour-Saumur, pas d’incident climatique majeur sauf dans le secteur de Saumur, touché par la grêle, qui accuse une perte de volumes. Les vendanges, plus tardives que pour les millésimes précédents, débuteront le 20 pour les blancs. Si les conditions climatiques restent bonnes jusqu’à la mi-octobre, la récolte sera optimale sur les appellations de vins rouges et moelleux.
En Touraine, le gel de février et celui du printemps, associés à un temps maussade en juin, ont freiné le développement de la floraison, entraînant ici aussi une baisse de rendement. La diminution du volume de la récolte est estimée à 20 % en moyenne. Le temps chaud et sec des mois d’août et de septembre promet cependant un bon millésime. A Chinon, les vendanges devraient démarrer vers le 5 octobre.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.