On va vendanger.
Pour la 4e année consécutive et fort du succès de l’édition 2011, le domaine Jaume propose aux curieux
de venir vivre, samedi 29 septembre à partir de 9h, des vendanges à l’ancienne. Avec le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail en toile de fond, cet événement œnotouristique se veut être une plongée dans le passé. Chevaux, traîneaux, hottes et paniers attendent les participants le long d’un parcours au cœur du vignoble et de
ses traditions. Tout au long de cette journée, on pourra s’adonner à la cueillette des raisins et assister à des démonstrations de travaux en cave et de fabrication de tonneaux. Comme lors de la dernière édition, un marché provençal accompagnera les dégustations pour des accords mets et vins authentiques. Avec ces vendanges d’une autre époque, cet hommage à la récolte telle qu’on la pratiquait au début du siècle dernier, Pascal Jaume,
le propriétaire du domaine, dit souhaiter proposer « un rendez-vous affectif et porteur d’un message. »
Domaine Jaume : 24, rue Reynarde, 26 110 Vinsobres. Entrée libre


On découvre le saké.

L’élaboration du saké est un art à part entière. Issu d’une fermentation particulière, double et parallèle, le saké est un « vin de riz » (trop souvent confondu avec l’alcool de riz issu de la distillation) pouvant atteindre les 15° ou 16° dont l’identité, plus discrète que celle du vin, tient à l’absence de tanins et à une faible acidité. Il puise ses arômes et sa texture dans l’origine de l’eau et des variétés de riz sakéifiaires utilisées, mais surtout dans le degré de polissage des grains. Il existe des centaines de variétés de sakés, en fonction du terroir, mais aussi de l’art du producteur dans la tradition du brassage et du vieillissement. Pour le « Nouvel An du Saké » (au Japon, le 1er octobre est le jour officiel d’autorisation de sakéification), vingt producteurs représentant les grands terroirs du saké proposeront à la dégustation deux catégories de produits, les sakés et les spiritueux. Workshops et accords de saveurs avec des chefs français sont également au menu de cet évènement conçu pour initier le grand public (samedi + dimanche) et les professionnels (lundi) aux sakés de qualité supérieure ou saké ginjô, sorte d’AOC, clairs, légers et hauts en arômes. Organisé par Toshiro Kuroda (créateur des restaurants Issé et de l’épicerie japonaise Workshop Issé), Olivier Poussin (Meilleur sommelier du monde, promotion 2000) et Gérard Depardieu, ces journées dédiées au saké auront lieu dans l’hôtel particulier de l’acteur, au 95 rue du Cherche-Midi à Paris. Entrée : 35 euros, dégustation libre.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.