Comme le veut la tradition, ce troisième dimanche de novembre sera consacré à la vente aux enchères des vins
des Hospices de Beaune. Cette vente de primeurs (c’est à dire des vins de l’année, qui demandent encore à être élevés) d’un genre unique va avec la longue histoire de cet hôtel-Dieu créé en 1452. Une histoire bourguignonne, faite de vignes et de charité, qu’on pourra découvrir dans cette série quatre vidéos dans lesquelles Laurent Gotti (auteur du livre « Hospices de Beaune, la saga d’un Hôpital-vigneron », Editions Féret, 2010) nous fait remonter le temps, du premier don d’une parcelle (en 1457) à la conduite actuelle (en bio, depuis 2006) des 60 hectares de ce domaine pas comme les autres. La plus récente des donations a été effectuée par Jean-Luc Bissey, dont la famille de viticulteurs est établie dans la région depuis quatre générations. Cette parcelle située dans « Les Échézeaux du Dessus » a été plantée par le père de Monsieur Bissey à partir de 1945. Après le Mazis-Chambertin (depuis 1976) et le Clos de la Roche (depuis 1991), cette nouvelle cuvée devient cette année le troisième grand cru de la Côte de Nuits dont les vins sont offerts à la vente par les Hospices.

Les vins


Ils sont proposés en fûts – des tonneaux de 228 litres appelés « pièces » – et sont issus des vignes des Hospices, dont 85 % sont classées premier cru et grand cru. Cette année, trente et une cuvées de vin rouge et treize de blanc seront proposées à la vente sous les Halles de Beaune. Au total, 512 pièces au lieu des 680 qui constituent la moyenne. On le sait, la récolte 2012 a été faible (la plus petite depuis 25 ans, avec des rendements variant de 23
à 32 hl/hectare), mais la vaste répartition des vignes entre mâconnais, Côte de Beaune et Côte de Nuits s’est révélée être un atout pour ce millésime perturbé par une météo printanière très agitée (gel, coulure, millerandage, pression des maladies, grêle et grillure). Les vendanges ont débuté le 19 septembre après un mois de temps sec et chaud et ce sont des grappes saines, riches en sucre, concentrées en saveur, d’une grande fraicheur et d’une belle pureté gustative qui ont été récoltées. A la fin des vendanges, le régisseur du domaine des Hospices de Beaune, Roland Masse, a déclaré : « La saison s’est terminée sous un ciel ensoleillé, permettant la récolte de raisins parfaitement sains et à bonne maturité. Ce sont les deux conditions fondamentales à la vinification de grands vins. Les blancs ressembleront probablement à ceux de l’année 2009 tandis que, pour les rouges, il semble que les pinots noirs présenteront une grande élégance et une concentration qui pourrait se révéler proche des 2005. »
Pour s’en faire une idée bien à soi, on découvrira ici la dégustation des 44 cuvées de l’année et on trouvera
un extrait d’émission (France 3) en forme de mode d’emploi pour enchérir dès à présent sur les cinq cuvées sélectionnées par le partenaire historique de la vente, et son plus gros acheteur, la maison Albert Bichot.

La pièce du président

Dans le droit fil de ce qui caractérise les Hospices depuis leur création, les profits engendrés chaque année par la vente à la bougie d’une certaine pièce de vin, dite « de charité », sont traditionnellement attribués à une association. Ce 18 novembre 2012, la Fondation Carla Bruni-Sarkozy, parrainée par Gérard Depardieu, partagera les fruits de
la mise aux enchères d’un fût de 350 litres de Corton grand cru – Cuvée Charlotte Dumay avec la Fondation Idée, parrainée par Guy Roux, personnage emblématique du football français également propriétaire de vignes sur
la Côte de Beaune. Placée sous l’égide de la Fondation de France, reconnue d’utilité publique, la Fondation
Carla Bruni-Sarkozy a été créée en avril 2009 et intervient dans trois domaines, la lutte contre l’illettrisme, l’accès
à la culture et aux pratiques artistiques pour les personnes souffrant d’un sentiment d’exclusion et le soutien à l’éducation pour les jeunes défavorisés. Ses fonds proviennent exclusivement de donateurs privés, particuliers
et entreprises. En trois ans d’activité, près de 5 millions d’euros ont été versés pour aider les jeunes à poursuivre
des études supérieures, accompagner les familles éloignées de l’écrit en zone rurale et proposer des activités culturelles ou artistiques là où elles sont rares (hôpitaux, maisons de retraites, établissements pénitentiaires).
Créée en 2007, la Fondation Idée (Institut des épilepsies de l’enfant et l’adolescent) est placée sous l’égide de la Fondation de l’Université de Lyon, reconnue d’utilité publique. Elle a pour vocation de soutenir la construction
d’un institut dédié à l’accompagnement et à la prise en charge des épilepsies*.

Rendez-vous dimanche à 14h30, donc, à Beaune ou sur Twitter, pour la 152e édition de cet événement suivi
par les amateurs du monde entier qui vient de faire l’objet d’un nouveau livre, co-écrit par Marie-Thérèse Berthier
et John-Thomas Sweeney (Guy Tredaniel Editeur, 496 pages, 24 euro) et d’une application pour iPhone et iPad
à télécharger ici.



* Parce que l’épilepsie touche 350 000 foyers en France, représente la principale cause de handicap neurologique chez l’enfant et reste l’objet d’une forte stigmatisation, d’une méconnaissance profonde et d’une mise à l’écart des grands plans de santé publique, la Fondation Idée s’engage à faire reculer la maladie en soutenant la création de l’Institut des épilepsies dont les fonctions seront l’accompagnement social, psychologique et éducatif des personnes souffrant d’épilepsie, le soutien aux familles, l’organisation de formations pour les professionnels de la santé afin d’améliorer le dépistage, le diagnostic et la prise en charge des malades, la création d’un réseau multidisciplinaire de chercheurs de très haut niveau collaborant sur des projets innovants et porteurs d’espoir pour ceux et celles dont l’épilepsie affecte les performances intellectuelles et, enfin, le rapprochement entre la recherche et l’industrie en fédérant des équipes de recherche d’excellence, travaillant sur les traitements futurs de l’épilepsie, ainsi que des industriels en capacité de concrétiser rapidement ces découvertes.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.