Le site www.wine-searcher.com a publié un article mêlant politique et vin rouge. Vous pouvez le lire en anglais ici. Voici la traduction ci-dessous.

Le timing n’aurait pu être pire. Peu de temps avant l’échec des négociations autour du budget de l’Union Européenne pour la période 2014-2020, les dirigeants de l’U.E. ont déjeuné ensemble. C’est alors que la délégation britannique s’est dite «consternée» par le menu : du château-angélus 1992 (1er grand cru classé A
de Saint-Émilion) était servi. Un millésime listé par un site américain au prix moyen de 197 dollars la bouteille,
hors taxe.

Le choix du vin aurait alimenté la colère du Premier ministre britannique, David Cameron, devant le naufrage
des dirigeants européens à trouver un accord sur la réduction du  plan de budget.

Et si les leaders n’avaient pas compris le message, Cameron en a rajouté une couche en accusant l’Union Européenne de vivre dans un «univers parallèle» et «d’insulter les contribuables» en refusant de réduire les dépenses.

En bon connaisseur, David Cameron sait apprécier un bon vin; une récente biographie le décrit aimer se détendre en dégustant plusieurs verres de vin le dimanche à Chequers, la résidence secondaire officielle des Premiers ministres.

Mais le choix d’avoir à table du château-angélus, pour un déjeuner de prévision budgétaire, fut la goutte de trop.

Les notes de dégustation d’angélus 1992 :

Malgré des conditions météorologiques difficiles, les vendanges ont donné des grappes mûres et saines,
produisant un vin à robe très foncée (encre) et un nez complexe mélangeant fruits rouges, réglisse, tabac et arômes
de sous-bois.

Il a été révélé que le Conseil Européen et la Commission Européenne possèdent 42 789 bouteilles de vin dans leurs caves. L’information est publique grâce à la question posée par un député autrichien, Martin Ehrenhauser, connu pour dénoncer des scandales au sein de l’Union Européenne.

Ehrenhauser a dit au New York Times qu’il est choqué par les chiffres, «Je ne m’attendais pas à ce qu’ils aient autant de bouteilles. Ils devraient travailler et non boire,» a t-il dit.

En réponse au député autrichien, le Conseil européen a déclaré que la consommation moyenne, pour ce type de déjeuner, se situe à «environ un verre de vin par personne.»

La commission européenne dit ne pouvoir donner davantage de détails car la recherche des informations prendrait  trop de temps.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.