« Une très belle surprise », voici comment beaucoup de vignerons qualifient ce millésime, après que leurs nerfs
ont été mis à rude épreuve au long d’un printemps qui a rendu les conditions de floraison très difficiles. Les épisodes de grêle qui ont suivi, touchant plutôt la rive droite du Serein, ont même failli faire figurer cette année dans les annales bourguignonnes des millésimes les plus compliqués. Mais la nature est imprévisible et dès la mi-juillet, l’été devient sec, tellement sec que la maturité des raisins progresse très lentement et que le stress hydrique engendre une concentration dans la baie, concentration du sucre mais aussi de l’acidité. Enfin, la météo est devenue plus clémente et les pluies en tout début de vendanges sont venues regonfler les baies et le moral des vignerons. Sous le soleil de septembre, la vigne montre un état sanitaire parfait. Elle profite de cette eau et la quantité comme la qualité de la récolte s’en trouvent confortées. Les premières bennes rentrées, les jus s’avèrent naturellement riches en sucre avec une acidité bien présente. Seule petite ombre au tableau, le volume vendangé, surtout sur la rive droite du Serein, s’avère en deçà des rendements habituels (10% à 15% de baisse, c’est sans commune mesure avec les pertes de récolte annoncées dans le reste de la Bourgogne). Il est encore un peu tôt pour dire de quoi ce nouveau millésime sera fait, mais les oenologues et les vinificateurs sont très confiants. Jean-François Bordet, président de la Commission Chablis, parle même de l’un des plus beaux millésimes qu’il ait jamais vinifié (il a 37 ans). Les jus sont nets, francs, droits, à l’image du style classique de Chablis. Les vins montrent une belle concentration, sans surmaturité, tout en gardant une colonne vertébrale acide. En bouche, les équilibres sont beaux, et les vins, puissants, expriment parfaitement les notes minérales, crayeuses, de leurs terroirs. Pour le moment, les vinificateurs rapprochent ce millésime de 2010, voire de 2005.

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.