C’est parti pour les festivités de l’année dans les appellations d’origine contrôlée Cheverny et Cour Cherverny,
qui fêtent leurs vingt ans d’existence, promulguée par décret en mars 1993. Ce matin, les vignerons ont accompagné leurs invités dans les vignes afin que chacun taille son cep. Tout ces amateurs reviendront le
7 septembre pour récolter leur production et fêter les vendanges. Juste après, l’exposition Portraits de vignerons
a été inaugurée à la Maison des vins installée dans l’ancienne forge du château de Cheverny, qui accueille chaque saison près de cent mille visiteurs, propose cent cuvées à la dégustation et écoule plus de 200 bouteilles par jour entre mars et novembre. Cet été, grâce aux dons des producteurs, les restaurateurs du Loir-et-Cher proposeront également des dégustations gratuites de ces vins fruités et légers qui naissent sur la rive gauche de la Loire.
Produit par vingt-quatre communes, le cheverny existe dans les trois couleurs. C’est un vin d’assemblage issu
de sauvignon et de chardonnay ou de pinot noir et de gamay. Vin blanc sec produit sur onze communes, le cour-cheverny est uniquement issu de romorantin, un cépage introduit par François 1er en 1519 et planté aux abords
du château où vivait sa mère. 52 % de sa production est éco-certifiée.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.