Les vendanges viennent de s’achever à Smith Haut Lafitte et ses propriétaires, Florence et Daniel Cathiard,
ainsi que le directeur technique du château, Fabien Teitgen, livrent ci-dessous leurs premières impressions.
On pourra en apprendre plus sur ces vendanges 2013 « tout en finesse, en délicatesse et en précision » dans
ce petit film.
 
« Nous avons fièrement commencé le premier octobre, dernier jours des blancs, avec deux-cents vendangeurs,
car nous devions faire vite. Le nouveau cuvier nous en a donné la possibilité, notamment grâce à sa ligne de réception des raisins, ce qui se fait de plus efficace à ce niveau de qualité. Pré-tri manuel en sortie de cagettes, éraflage délicat par vibration, tri optique informatisé et ultime tri manuel pour la finition. Seules les baies parfaites passent à travers les mailles d’un tel filet et trouvent leur chemin jusqu’aux petites cuves bois qui reçoivent chacune les raisins d’une “entité terroir” spécifique du vignoble. La coulure a finalement été la chance qualitative de ce millésime. Avec les conditions climatiques de 2013, l’optimum de maturité a été difficile à atteindre sur les rouges. En ce sens, la faible charge des vignes a aidé. La production va donc être réduite, environ 10 hl/ha sur les vieilles vignes de merlot par exemple, mais la qualité va être au rendez-vous. Les jus présentent déjà de beaux équilibres, du croquant, beaucoup de fruits et une acidité très intéressante pour 12,7 à 13,2 % d’alcool potentiel. Les acides maliques sont assez élevés, par conséquent la fermentation malolactique va être cruciale pour le millésime.
»


 

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here