Ce quartier de Santenay, directement au dessus de la Maladière, est voué par son altitude et son climat à la production de vins blancs nerveux, minéraux, et c’est à cause de la demande constante du marché pour ce type de vin qu’on a défriché des terrasses très difficiles à cultiver et que la vigne a désormais remplacé les buissons et les cailloux.

Michel Bettane

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here