Ce quartier de Santenay, directement au dessus de la Maladière, est voué par son altitude et son climat à la production de vins blancs nerveux, minéraux, et c’est à cause de la demande constante du marché pour ce type de vin qu’on a défriché des terrasses très difficiles à cultiver et que la vigne a désormais remplacé les buissons et les cailloux.

Michel Bettane

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.