Sur les 16 500 hectares de vignes situés entre Lyon et Mâcon, les vendanges ont débuté en blanc comme en rouge, dans les secteurs les plus précoces du vignoble. L’interprofession (Inter Beaujolais) annonce que « 50 000 coupeurs et porteurs vont animer les rangs serrés de gamay et de chardonnay » pendant un mois, le Beaujolais étant le seul vignoble français, avec la Champagne, où les vendanges manuelles sont généralisées.

Les conditions printanières idéales de ce millésime « ont permis le bon déroulement de la floraison », et si les températures fraîches de l’été ont ralenti la maturation des raisins, « elles n’ont aucunement porté préjudice à la récolte ». L’état sanitaire du vignoble est bon et la maturation s’achève dans de parfaites conditions dans les zones les plus tardives. Le soleil de cette fin d’été permet d’envisager « une belle qualité de raisins » pour cette récolte 2014, dont le volume devrait être « légèrement supérieure à la moyenne de ces cinq dernières années. »

Crédit photo : Daniel Gillet, Inter Beaujolais.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.