Un nouveau site vient de voir le jour dont le propos est de mutualiser les trésors cachés dans les caves des particuliers. Cette plateforme communautaire lancée par Stéphane Deubel (société Wine Project), qui référence déjà plus de 400 annonces, a pour ambition d’offrir aux passionnés de vins la possibilité d’enrichir leur collection, notamment dans les grandes appellations « aujourd’hui souvent introuvables ailleurs que dans les caves de particuliers. » Anonyme et sécurisé, le site cavacave.fr permet une prise de contact facile entre les amateurs et les vendeurs « ayant acquis ou hérité de bouteilles qu’ils souhaitent aujourd’hui céder pour des raisons d’espace, de valeur ou de goût. » Interactive, cette plateforme qui voit de nouvelles fonctionnalités communautaires apparaître régulièrement devrait également devenir une mine d’informations sur le vin, chacun pouvant l’enrichir de ses connaissances sur les appellations, cépages, domaines ou encore millésimes.

« Le choix délibéré et éthique d’une licence Creative Commons (licence utilisée par Wikipedia facilitant le partage et la réutilisation des contenus) souligne cette ambition de partage et d’humanité si proche des valeurs du vin. Le désir de Cavacave aujourd’hui est de rassembler le plus grand nombre de flaconneurs et ce à une dimension internationale. » Tout membre créant un profil devient en effet un “flaconneur”, terme qui désigne ici quelqu’un qui apprécie le vin. Le catalogue de ce site d’achat-vente de vins de particulier à particulier représente l’ensemble des régions viticoles françaises, en attendant que les grandes appellations étrangères y trouvent leur place. Différents services (stockage, livraison, estimation), un calendrier d’enchères et des soirées de dégustation sont également au programme de ce nouveau projet autour du vin primé lors du Concours régional de création d’entreprise organisé par la Bred Banque Populaire et la Chambre de commerce et d’industrie de la région Ile de France.

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here