La société de conseil et d’études « Promise / Panel On The Web » a interrogé un large échantillon représentatif des foyers français sur leurs habitudes en matière de consommation de champagne et sur les marques de vins de Champagne « qui les font rêver », via une échelle d’évaluation allant de 1, pour une marque « très éloignée de la marque idéale» à 7, pour « proche ou très proche de la marque idéale» (on peut en lire plus ici sur la méthode employée). Les résultats montrent que les Français aiment le champagne, hommes et femmes confondus et quel que soit leur âge.

66 % des répondants ont déclaré en acheter, pour eux-même et pour offrir.
La moyenne d’achat est de trois bouteilles de champagne par an. D’un côté, 21 % des interrogés ont déclaré acheter une à deux bouteilles par an et de l’autre 24 % achètent plus d’une bouteille tous les deux mois (soit 6 bouteilles au minimum par an). Si ces acheteurs réguliers ont des revenus plus que confortables, la largeur de l’offre en termes de marques et de prix fait que le champagne n’est pas cantonné aux seules catégories socioprofessionnelles aisées ou aisées supérieures.

« Les marques iconiques (Krug, Deutz, Dom Pérignon, etc.) s’imposent auprès
des CSP+ alors que d’autres valeurs sûres (Veuve Clicquot, Moët et Chandon, Mumm, etc.) se révèlent plus consensuelles.
» Philippe Jourdan, CEO de Promise Consulting / Panel On The Web, note également la bonne performance de marques qui ont su faire le pari du rajeunissement (Nicolas Feuillatte) ou de l’audace (Pommery et sa petite bouteille POP). « Ayant séduits les plus jeunes, elles occupent une place plus qu’honorable dans notre classement des marques de champagne idéales. »

Bel hommage au champagne et à son histoire, c’est Ruinart, la plus ancienne des maisons de Champagne – elle fut fondée le 1er septembre 1729 par Nicolas Ruinart – qui occupe la première place de ce classement (Rœderer et Veuve Clicquot complètent le trio de tête). Marque appréciée par les hommes comme par les les femmes, les jeunes (18-34 ans) et les moins jeunes (55 ans et +), Ruinart est considéré comme une marque idéale ou proche de l’idéal par 57 % de l’échantillon interrogé.

Capture d’écran 2014-12-18 à 13.16.54
Pour les fêtes de fin d’année, la Maison Ruinart a imaginé ces caisses en bois « Made in France » (bois 100% issu de forêts éco-gérées ) à ouverture frontale qui s’empilent tel un jeu de construction (voir la vidéo ici). En photo en tête de cet article, la caisse avec quatre flacons de “R” de Ruinart, à partir de 205 €. Caisse-cave avec quatre flacons de Ruinart Rosé ou de Ruinart Blanc de Blancs et caisse-cave “découverte” (“R” de Ruinart + Ruinart Rosé + Ruinart Blanc de Blancs + “R” de Ruinart millésimé), 285 €.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.