Dans cette atmosphère de fin d’un monde, il y eut hier ce beau déjeuner chez Ledoyen, grand restaurant tout relooké dans ses nouveaux habits taillés par Alleno, sorte de Karl Lagerfeld du mondogastro.
Moët & Chandon, en la personne de son chef de caves Benoît Gouez, recevait là pour célébrer l’avènement de son rosé 2006. C’est la quarantième fois que la maison déclare un rosé millésimé. N’en déplaise aux jamais-d’accord, j’aime beaucoup ce genre de rituels. Sous réserve, naturellement, qu’on y apprenne quelque chose. Avec Gouez, c’est toujours le cas. Ce garçon…lire la suite sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.