Et voilà notre cher Joël Robuchon pris dans une mini-tourmente dont le moins qu’on puisse en dire est qu’elle a été savamment montée en mayonnaise.
De quoi s’agit-il ?
Au bout de deux jours de travail, un employé de cuisine de La Grande Maison à Bordeaux (voir ici) claque la porte et se répand en témoignages sur les mauvais traitements dont il aurait été la victime. Intéressant de constater qu’il se trouve aussitôt un journaliste pour s’emparer du sujet et du buzz qui l’accompagne. Buzz jusqu’ici assez court, s’agissant de petits sites spécialisés dans la gastronomie et avides de scandales, histoire de booster les stats. Mais buzz quand même, puisqu’un sujet sans buzz (prononcer bezz) est un sujet mort….lire la suite sur le blog bonvivant

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

  1. Cela ne m étonne pas.

    Quand allons nous arrêter la langue de bois dans le domaine de la restauration.

    Des amis travaillent pour Joël robuchon et font en moyenne 14 h de travail par jour et sont rémunérés aux 35h, tous cela parce que les grands chefs estiment que c’est un privilège de travailler pour eux et je ne vous raconte pas le comportement de certains dont Joël quand vous êtes jeune, blonde, jolie et avec de forts atouts.

    Cela doit changer il y a des lois et ces demi-dieux pour les médias ne sont pas au dessus.

    Ce qui est écrit est la stricte réalité arrêter de défendre à tord des chefs et un métier que vous ne connaissez pas.

  2. J’ai lu quelque part que le plaignant avait été forcé de boire de l’eau salée. Il faut, à n’en pas douter, fermer ce restaurant immédiatement tant c’est insupportable de lire des choses pareilles. J’admire le plaignant pour avoir réussi à survivre deux jours dans un environnement aussi hostile alors que le monde de la haute gastronomie est habitué à des comportements de bisounours.
    Nous n’avons aucun besoin d’entrepreneurs dans ce pays, ils viennent gâcher notre paix sociale en nous forçant à travailler!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.