Fêter l’amour en février trouve ses origines à l’époque romaine, mais l’association de Saint-Valentin aux amoureux est plus récente, elle remonte au Haut Moyen-Âge. Si certain(e)s se moquent aujourd’hui de la tournure commerciale actuelle, d’autres y sont très attaché(e)s. Y déroger pourrait être un reproche servi froid et pendant longtemps. Il nous a semblé utile de vous aider dans cette tache épineuse, que vous ayez été parfaitement prévenants toute l’année ou que vous ayez des choses à vous faire pardonner. Nous avons sélectionné quelques belles bouteilles dont le nom devrait
au minimum vous aider à obtenir un sourire.


VIN 1VIN 2VIN 3VIN 4VIN 5VIN 6La bouteille à ne pas sortir le jour de la Saint-Valentin
mille-roses

Bordeaux – Margaux, Château Mille Roses 2011

29 euros 15,5/20

Le domaine : Repris en 1999 par Sophie et David Faure, le Château Mille Roses continue d’être restauré et les équipements modernisés. Situé sur les deux communes d’Arsac et de Macau, le vignoble d’à peine dix hectares se trouve exactement entre Cantemerle et Giscours.
Le vin : Vins élégants et équilibrés, aux notes de rose et de pivoine, typé margaux. Couleur dense, sombre, presque noire. Beaux arômes floraux. Bouche séveuse, droite, avec une belle allonge.
ACHETER

deutz

Champagne – Amour de Deutz Blanc de Blancs 2005

119 euros 18/20

Le domaine : Cette très élégante maison d’Aÿ, installée dans un splendide hôtel particulier, est l’une des plus belles marques du vignoble de la montagne de Reims, fondée en 1838 et dirigée avec précision par Fabrice Rosset. Elle cultive la discrétion et ne refuse pas un certain élitisme, ciblant sa distribution aux cavistes et grandes tables et produisant peu de volumes (un peu moins de deux millions de bouteilles par an). Le vignoble couvre un peu plus de 40 hectares, le reste des approvisionnements provient des meilleurs terroirs situés dans la montagne de Reims, la côte des Blancs, la vallée de la Marne et la région d’Épernay. La gamme impose le respect, depuis le brut non millésimé, appelé classic, et sa version rosée, jusqu’aux cuvées de prestige millésimées, william-deutz (à dominante pinot noir, en ce moment le 2000) et amour-de-deutz (grandiose chardonnay 2005). Toutes les cuvées sans exception sont des champagnes à la fois vineux et très fins, qui peuvent s’imposer avec autant d’éclat à table qu’en apéritif.
Le vin : Le champagne s’ouvre aujourd’hui avec une splendide fraîcheur aromatique. C’est un champagne pur et très racé, parfaite définition du grand chardonnay.
ACHETER

fleuve-d'amour

Domaine Zélige-Caravent – Languedoc-Pic Saint Loup, Fleuve Amour 2011

20 euros 15/20

Le domaine : Ce domaine récent, mené en bio, a été créé par Luc Michel qui a sorti les vignes de la grand-mère de la coopération. Il est installé à Corconne, sur la Gravette, des petits éboulis d’effondrement au pied des Cévennes.
La gamme est assez vaste, avec des noms aussi charmants que jardin-des-simples, à base de cinsault, velvet, à majorité de syrah, nuits-d’encre, dédiée à l’alicante, fleuve-amour à majorité de grenache ou Ikebana, un assemblage languedocien classique. Rien ne passe en bois. Les découvreurs de nouveaux terroirs viendront en pèlerinage pour découvrir ce qui se fait ici. Le fil rouge de tous les vins du domaine, quels que soient leurs cépages, est la fraîcheur de la Gravette.
Le vin : En puissance, tannin serré pour l’instant. Du potentiel.
ACHETER

crochet

Domaine François Crochet – Sancerre, Les Amoureuses 2013

29 euros 15,5/20

Le domaine : Dans la grande famille des Crochet, François se singularise par son esprit frondeur : il veut l’indépendance pleine et entière du Berry. Il le manifeste à gorge déployée chaque année lors de la Paulée des vins de Loire à Chartres. Il conduit ses arpents de vigne en lutte raisonnée et pratique l’enherbement. La parcelle la plus éloignée du domaine, baptisée Exils, tient compte de la situation géopolitique du domaine, elle offre un terroir de silex de première grandeur.
L’ensemble des cuvées joue la carte de l’élégance et de la finesse, tant sur les rouges que sur les blancs.
Le vin : En rondeurs et en tension, ce vin a de l’éclat et une aromatique déclinant les agrumes.
CONTACTER LE PRODUCTEUR

juchepie

Domaine de Juchepie – Coteaux du Layon Faye d’Anjou, La Passion 2009

34 euros (50 cl) 15,5/20

Le domaine : Moustaches effilées, voix de ténor, Eddy Osterling assouvit avec son épouse sa passion pour les grands liquoreux. Leurs crus du Layon cultivés de façon biodynamique pousseraient volontiers à la galanterie et deviennent en la matière des références, de quoi mettre la serviette sur la tête et entonner la chanson de la Paulée des Vins de Loire. Tout va très bien, tout va très bien….
Les vins dégustés révèlent une belle forme dans leur définition aromatique et leur structure.
Le vin : Très miellée, cette passion a besoin de quelques années pour nous déclarer sa flamme.
ACHETER

poussedor

Domaine de la Pousse d’Or – Chambolle-Musigny, Les Amoureuses 2012

NC 17/20

Le domaine : Une précision de montre suisse dans l’expression des terroirs, et les grands ne manquent pas ici. Le style des volnays du domaine ressemble à la description du volnay que l’on trouve dans les livres. Pommard tout aussi précis. Le domaine possède également des crus en Côte de Nuits interprétés dans le même style. Patrick Landanger, le propriétaire passionné des lieux, peut être fier de ses derniers millésimes, peu les ont approchés et réussis à ce point.
Le vin : Si vous pensez le grand bourgogne trop puissant, avec des tannins rebelles, ce qu’il est hélas trop souvent, il faut venir ici toucher la délicatesse des rouges. Ils ne sont que sensualité, même en terroir réputé puissant. C’est la patte du domaine, unique.
Les vraies amoureuses ne se livrent pas tout de suite. Il faut gagner leur cœur, votre cave s’en chargera. Mais il vous faudra patienter quelques années…
CONTACTER LE PRODUCTEUR

solitude

Domaine de la Solitude – Châteauneuf-du-Pape, Barberini 2012

44 euros 15/20

Le domaine : 40 hectares d’un seul tenant, sur la route de Châteauneuf à Bédarrides, une tradition familiale qui remonte aux Barberini, famille toscane du Moyen-Âge dont fut issu un des papes d’Avignon, des terroirs magnifiques dont une bonne partie sur la Crau, voilà qui explique l’assurance de style et la distinction aromatique des derniers millésimes. Le vin de base pourrait avoir un peu plus de vinosité et de complexité mais les cuvées de prestige barberini et la très confidentielle et bien nommée réserve-secrète font partie des grands classiques actuels de l’appellation.
La propriété a bien réussi ses 2012, même son vin de base, plus vigoureux que par le passé. Il reste peut-être quelques bouteilles de vins de réserve 2010, magnifiques expressions de ce beau millésime.
Le vin : Robe claire, boisé un peu insistant mais capable de se fondre, grande onctuosité en fin de bouche.
CONTACTER LE PRODUCTEUR

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.