Avec sa prise de participation majoritaire dans la séculaire maison de négoce bordelaise Cordier Mestrezat Grands Crus, In Vivo, le premier groupe coopératif agricole français, qui réunit 223 coopératives, soit plus de 300 000 agriculteurs, et compte 8 000 collaborateurs dans 28 pays, vient de poser « la première pierre à l’édifice » de son pôle vin. Cette acquisition illustre la stratégie de ce groupe participant au travers de ses différents investissements « au développement et au rayonnement de l’agriculture et de l’agroalimentaire français » et confirme sa volonté « d’occuper une place de premier plan dans le domaine agro-alimentaire et tout particulièrement celui du vin. »

Le directeur général d’In Vivo, Thierry Blandinières, indique ainsi que « la reprise de Cordier Mestrezat vise à la structuration d’un pôle vin français puissant, capable d’attirer et de fédérer d’autres partenaires autour d’un ambitieux projet, créateur de valeur en France et à l’international. » En 2013-2014, In Vivo a réalisé un chiffre d’affaires de 5,4 milliards d’euros. Issue de la fusion réalisée il y a quinze ans entre des maisons de négoce fondées en 1815 et 1886, Cordier Mestrezat réalise 65 % de son chiffre d’affaires à l’export dans 135 pays et dispose d’un effectif de 50 personnes. Pour en lire plus sur cette grande manœuvre, on se reportera à cet article du journal Les Echos.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.