Christophe Delorme, qui dirigeait avec son frère le Domaine de la La Mordorée, à Lirac, nous a quitté brutalement à 52 ans, des suites d’une crise cardiaque. Cette disparition si brutale et prématurée m’a rappelé mes premières visites dans ce beau domaine à la fin des années quatre-vingt, alors que Christophe venait de décider de se consacrer pleinement à sa passion de la vigne et du vin. J’avais été immédiatement impressionné par la force de sa conviction, par la précision des questions qu’il se posait tant sur la conduite de la vigne que sur les vendanges, les vinifications ou les problématiques d’élevage. Son exigence était immense, les résultats furent immédiats. La Mordorée fit partie, dès cette époque des grands de la vallée du Rhône. Qu’il s’agisse des liracs rouge et blanc ou, plus tard, du châteauneuf-du-pape et des tavels, les vins de Christophe Delorme font partie de ceux qu’on attend chaque année avec confiance : je ne me souviens pas d’avoir jamais été déçu par un vin du Domaine de la Mordorée. Christophe Delorme a été l’un des grands vignerons français de ces vingt-cinq dernières années, même si, de par son peu de goût pour les mondanités et sa discrétion naturelle, il n’a jamais cherché à profiter de cette dimension.
Toute l’équipe de Bettane+Desseauve présente à sa famille nos plus sincères condoléances.

Photo : D.R.

Print Friendly, PDF & Email

1 COMMENTAIRE

  1. Je conserve un inoubliable souvenir de mon passage à la Mordorée. Un accueil chaleureux et une grande disponibilité.

    Salut monsieur Delorme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.