La fédération des syndicats de producteurs de Châteauneuf-du-Pape vient d’élire à sa tête Thierry Sabon, 44 ans, vigneron au Clos du Mont-Olivet. Il remplace le président en place depuis vingt ans, Bruno le Roy de Boiseaumarié (Château Fortia), qui n’a pas souhaité être reconduit dans ses fonctions après un mandat qui a vu entre autres la création de la maison des vins de Châteauneuf-du-Pape (Vinadéa), la création de l’organisme de défense et de gestion de l’AOC (aujourd’hui présidé par Thierry Usséglio) et le rapprochement avec le syndicat des vignerons de Tavel « pour la mise en œuvre d’actions promotionnelles conjointes dans les pays situés hors de l’Union européenne. »

Thierry Sabon a d’abord effectué un parcours universitaire en sciences physiques avant de suivre des études en viticulture-oenologie. Outre ses expériences en vallée du Rhône, il s’est aussi formé en Afrique du Sud (Groot Constancia) et en Australie (Buronga Hill Winery). Il présidait jusqu’alors le syndicat des propriétaires-viticulteurs de Châteauneuf-du-Pape, responsabilité désormais dévolue à Serge Gradassi (Domaine des Pères de l’Eglise). En tant que président de la fédération des syndicats, dont les vice-présidents demeurent Baptiste Grangeon (Domaine de Cristia) et Jean-Marc Diffonty (Château Sixtine) et le secrétaire général Jean-Louis Canto (Domaine de la Roncière), des dates-clés l’attendent déjà.

Le cinquantenaire du concours des vins de la Saint-Marc se tiendra en effet en avril prochain et la célébration des 80 ans de l’AOC, en mai. Le déménagement de la maison des vignerons, l’aménagement d’une vinothèque avec bar à vins et d’un espace muséographique au centre du village ainsi que la réunification des différents syndicats de l’appellation sont également au programme.

Photo ci-dessus, ©chateauneuf.com

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here