Repris en 2003 par un groupe champenois qui abandonne ce projet bordelais quelques années plus tard, après avoir entièrement replanté le vignoble (5 500 pieds/ha, 58 % de merlot, 37 % de cabernet-sauvignon, 5 % de cabernet franc), Château Réaut est acquis en 2011 par l’œnologue Yannick Evenou, entouré d’une douzaine d’amis, « professionnels ou passionnés de vin. » Pour financer une partie de cet achat, un groupement foncier agricole est créé qui permet à 427 passionnés de devenir propriétaires de près de 40 % des 26 hectares de ce domaine.

Outre le fait de recevoir chaque année 36 bouteilles de leurs vins*, ces investisseurs particuliers sont également invités à venir vendanger. « Ouvertes depuis le début du mois, les inscriptions des copropriétaires de Réaut ont été rapidement prises d’assaut et sont désormais clôturées. Les habitués savent qu’ils ont intérêt à s’inscrire rapidement s’ils veulent obtenir un sécateur pour vendanger et une table pour accueillir leur piquenique. Pour nombre d’entre eux, cette “vendange ouverte” est l’occasion de toucher du doigt la réalité (…). »

Vignerons d’un jour, les co-propriétaires de Réaut attendus pour cette récolte 2015 seront au nombre de trois cents ce samedi dans ces vignes situées à Rions, en surplomb de la Garonne, à 4 kilomètres de Cadillac. Au programme de cette journée qui débutera à 9 h 30, la vendange de parcelles sélectionnées (à Réaut, l’ensemble de la récolte se fait à la main), la mise en cagettes des raisins, leur transfert vers la zone de réception des grappes, un travail de sélection à la table de tri et un pique-nique en musique.

« Du beau temps, sec et ensoleillé, à toutes les étapes : à la floraison d’abord, puis lors de la formation des baies (nouaison) et lors de leur croissance (véraison) et enfin jusqu’aux vendanges, avec juste quelques pluies à la fin pour grossir les grappes et adoucir la peau… et donc les tanins, toutes les conditions ont été réunies cette année pour que le millésime 2015 s’annonce digne des grandes années en 5 et dont on dit qu’il friserait la qualité exceptionnelle du fameux 2005. »

* Château Réaut côtes-de-bordeaux rouge (millésimes disponibles à la vente : 2010, 11 et 12, 12,90 euros), Château Réaut bordeaux rosé (millésime disponible : 2014, 7 euros) et Carat de Château Réaut, un autre côtes-de-bordeaux rouge bénéficiant d’un élevage de plus de 18 mois entièrement sous bois (millésime disponible : 2010, 30 euros). Qualifié de « Coup de cœur » par le Guide Hachette, Château Réaut 2012 vient de remporter une médaille d’or au Grand prix international du vin Mundus Vini.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here