Débourrement : 15 avril. Fleur : 27 mai. Véraison : 1er août. Vendanges : du 18 au 30 septembre (merlots) et du 1er au 7 octobre (cabernets) »

« La particularité de ce millésime repose sur des conditions climatiques remarquables d’avril à juin. Après un hiver plutôt classique (un peu de pluie, des températures dans les normales de saison), le printemps s’ouvre sur un mois d’avril exceptionnel, avec des températures déjà estivales (le 13 avril, on enregistre 28°C) qui courent ainsi jusqu’au 1er mai. Cet été très précoce, qui va crescendo jusqu’au mois de juillet, favorise une floraison rapide et homogène.

Le mois de juillet est inédit : la chaleur (10 à 15 jours consécutifs à 35°C), conjuguée à une sécheresse caractérisée (24 mm tombés sur tout le mois de juillet), provoquent un stress hydrique conséquent. L’enracinement en profondeur de nos vignes et la régulation hydrique de nos sols argileux, se révèlent un atout considérable dans ce contexte de sécheresse prononcée. Le travail de restructuration de notre vignoble porte ses fruits cette année plus que jamais, et nous permet de traverser cette période avec une grande sérénité.

Le mois d’août a été plus classique avec une alternance de très beau et quatre principaux épisodes de pluie (le 4 août, il tombe 20 mm ; le 8, 28 mm ; le 13, 18 mm et le 14 août 13 mm) qui ont permis de débloquer les évolutions de la plante au moment opportun. L’arrêt de croissance de la vigne a été précoce, et très marqué. Le mois de septembre s’est écoulé sous une excellente météorologie, avec un éclairement et une amplitude thermique importants qui offrent des conditions de maturation optimales. Le soleil d’automne a permis un ramassage des merlots à la carte, et d’attendre idéalement les cabernets. »

Pour l’histoire de La Dominique, c’est un moment important : les cabernets issus de la sélection massale sont de toute beauté, avec une maturité et une qualité jamais observées jusqu’ici. »

©ladominique-chai

« Avec un état sanitaire des raisins remarquable et une maturité des pépins qu’on n’avait pas constatée depuis 2009 et 2010, on peut sans difficulté parler de belle maturité phénolique. En cuve, l’extraction de la couleur est rapide et très intense. La nouvelle cuverie permet cette année plus encore une extraction très douce (avec une température à 28°C environ), avec une longue phase de macération (autour de 4 semaines). Les premiers jus écoulés laissent apparaître des merlots très doux, avec une trame tannique très fine. Les cabernets tiennent toute leur promesse, avec beaucoup de croquant et une tension inconnue jusqu’ici. »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.