Respectivement président et directrice générale de la maison de Saumur Bouvet-Ladubay, fondée en 1851, Patrice et Juliette Monmousseau sont désormais seuls, avec leur équipe, à présider aux destinées de la propriété acquise par leur famille en 1932, qui reçoit plus de 40 000 visiteurs par an (c’est la première entreprise visitée du Maine-et-Loire) et exporte plus de la moitié de ses cuvées dans 45 pays.

Depuis 1974, date à laquelle des actions avaient été cédées « pour des raisons de succession », la famille Monmousseau a successivement travaillé avec le groupe Taittinger, une « longue et heureuse collaboration » qui a pris fin en 2005, puis avec Vijay Mallya, le président du groupe indien United Breweries. Bouvet-Ladubay devient alors une filiale de United Spirits Ltd (USL), l’esprit de famille y règne toujours. C’est la récente prise de participation majoritaire de Diageo dans le groupe USL et son désengagement du secteur des vins au profit de son cœur de métier, les spiritueux, qui ont changé le destin de la maison.

En novembre, via la création d’une holding et à la suite d’un long processus qui a abouti grâce au soutien de Vijay Mallya et à l’implication d’investisseurs basés dans la région Pays de la Loire (Ouest Croissance, CM-CIC Investissement et Unigrains, Banque Populaire Atlantique, CIC Ouest, Banque Européenne du Crédit Mutuel, Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire), Patrice Monmousseau et sa fille Juliette ont pu acquérir 100 % des actions de Bouvet-Ladubay.

MonmousseauPatrice et sa fille Juliette


(Initialement publié le 2 décembre 2015, cet article a été mis à jour le 5 janvier 2016)

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.