Lundi, la maison M. Chapoutier accueillait à Tain-l’Hermitage les douze finalistes et le jury, composé essentiellement de chefs étoilés (voir ici), de la septième édition du championnat du monde de pâté-croûte. Chaque année, cette belle spécialité de la gastronomie française est en effet mise en valeur par les interprétations qu’en font les chefs candidats en faisant preuve « d’une créativité sans borne », estime Michel Chapoutier (on trouvera d’ailleurs des recettes sur le site dédié à cette compétition, cliquez ). Des concours locaux commencent même à se créer à l’international, comme celui qui s’est tenu au Japon en mai dernier ou celui prévu à New-York.

Le lauréat du concours japonais, Takaaki Okamura (Le Miroir, Fukuyama) a d’ailleurs participé à cette édition 2015 du championnat du monde, sans succéder à Hideyuki Kawamura (Maison Lameloise, Chagny), vainqueur de 2014 avec le pâté en croûte en photo ci-dessus. C’est Karen Torosyan, (Bozar Brasserie, Bruxelles) qui a remporté cette année l’adhésion du jury, présidé par Bernard Pacaud, chef de L’Ambroisie (Paris). La liste complète des finalistes et les vidéos de cette compétition de haut niveau, dont Michel Chapoutier dit qu’elle « redonne au pâté-croûte l’aura prestigieuse qu’il mérite », sont à retrouver ici.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.