Juste après avoir fait son entrée au musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille (MUCEM) dans le cadre d’un partenariat engagé pour plusieurs années (en lire plus ici) et avant de célébrer la cinquantième édition de sa fête de la Saint-Marc ainsi que les 80 ans d’existence de son AOC (le décret date du 15 mai 1936) au long de différentes manifestations dont nous vous reparlerons, l’appellation châteauneuf-du-pape s’attarde ci-dessous, via sa fédération de syndicats producteurs, sur les vins du millésime 2015, « généreux dans tous les sens du terme », en couleur, en structure et en maturité, mais aussi en quantité, « ce qui est somme toute assez rare dans une appellation connue pour la faiblesse de ses rendements » :

Les raisins

« Des conditions météorologiques favorables ont abouti à ce que la récolte 2015 parvienne à maturité dans de bonnes conditions, les orages de la mi-septembre n’ayant en rien affecté la qualité d’un millésime qui s’annonçait sous les meilleurs auspices. De fait, les premières grappes de raisins blancs ont été coupées fin août et les derniers mourvèdres seulement à la mi-octobre. Si les vendanges se sont donc étalées sur de longues semaines, il n’en fut pas de même avec les fermentations qui se sont déroulées sereinement du début jusqu’à la fin, donnant naissance à des vins riches, très équilibrés et dotés d’une belle complexité. »

Les vins blancs

« Les châteauneuf-du-pape blancs 2015 exhalent des parfums de fleurs blanches et jaunes (acacias, tilleul). Les robes sont dorées, les bouches généreuses, fruitées et amples. Les notes de fruits exotiques et de pêches blanches sont complétées par de jolis et rafraichissants amers, des finales épicées et anisées. Contrairement aux 2014 qui présentent un grand potentiel de vieillissement, les 2015, dotés de faibles acidités, sont déjà aisément appréciables. Ils accompagneront merveilleusement foies gras, crustacés, fromages de chèvre frais. »


Les vins rouges

« Les châteauneuf-du-pape rouges 2015 se caractérisent par de belles couleurs sombres, profondes et déjà brillantes. Bien que dominés par les fruits noirs, les arômes demeurent frais, ce qui est un signe de vendanges récoltées à parfaite maturité. Très présents, les tanins, soyeux et à petits grains, sont fins et élégants. Les vins sont très équilibrés, gourmands, fruités, assurément calibrés pour vieillir de nombreuses années, mais présentent aussi toutes les qualités nécessaires à une consommation dans leur prime jeunesse, comme le furent avant eux les 1990, 1998 et 2010. »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.