C’est cher mais bon.


VIN 1VIN 2VIN 3VIN 4VIN 5VIN 6VIN 7VIN 8VIN 9VIN 10VIN 11VIN 12
1

Joseph Perrier

Joséphine 2004 79 euros 18/20

Et si on tenait là la meilleure affaire des cuvées de prestige ? Habillage charmant, dans une sérigraphie art nouveau, onctuosité et maturité délicieuses, complexité aromatique sur les fruits confits, la brioche, les fleurs, générosité avec ce qu’il faut de fraîcheur et inversement. À ce niveau de plaisir, on peut penser que le tarif est très accessible.
ACHETER

2

Krug

Grande Cuvée 152 euros 19/20

Le snobisme traditionnel de la maison consistant à signaler que la grande cuvée est la seule « entrée de gamme » qui soit aussi une cuvée de prestige, est assurément vérifié. Assemblage artiste de très nombreux vins de réserve (dix millésimes), de très nombreux crus (120) et des trois cépages (oui, y compris le meunier), la grande cuvée a pourtant rajeuni son style, associant désormais une plus grande fraîcheur et vivacité à sa légendaire onctuosité et à la finesse confite de ses arômes.
ACHETER

3

Lanson

Extra-Age blanc de blancs 61,50 euros 16,5/20

Malgré de réelles qualités, Lanson n’a jamais réussi à imposer sa cuvée de prestige nominale, appelée noble cuvée. Trop impérieuse, trop chère, pas assez séduisante. De fait, la maison a créé, sur le mode de l’assemblage de plusieurs millésimes (trois), cette cuvée extra- age qui séduit par sa plénitude sans rudesse et sa maturité aromatique. Devant le succès, la gamme est déclinée, de manière également réussie, en rosé et en blanc de blancs.
ACHETER

4

Laurent-Perrier

Alexandra rosé 2004 299 euros 19,5/20

Créé par Bernard de Nonancourt, grand-siècle s’imposa en son temps comme l’une des rares cuvées de prestige connaissant un réel succès commercial. Notamment grâce à un style brillamment apéritif, très assumé, et une personnalité ultra équilibrée. En rosé, alexandra, dans sa robe très pâle, associe comme personne suavité et tension. Ultra fin, d’une ligne aromatique subtile, tapissant, le 2004 est un sommet absolu.
ACHETER

5

MCIII

450 euros 18,5/20

Les esthètes du punk rock ont célébré le MC5, ceux du champagne seront ravis du MCIII, acronyme trendy de Moët et chandon 3. Trois pour trois types de vins. Un peu plus d’un tiers de 2003 vinifié et élevé en inox, un peu plus d’un tiers de vins de réserve (1998, 1999 et 2002) élevés partiellement en foudres (une rareté chez Moët) et un quart de millésimes embouteillés (1993, 1998, 1999) « remis en cercle » (dégorgés et assemblés avec le reste de la cuvée). Une alchimie alambiquée, réassemblée et vieillie sur pointe dix ans. Elle est à la fois fidèle à l’esprit Moët et d’une rare complexité d’arômes et de structure.
CONTACTER LE PRODUCTEUR

6

Mumm

R.Lalou 2002 129 euros 17,5/20

Recomposée après une éclipse de plus dix ans, la cuvée René Lalou est devenue R. Lalou. Moins champagne de table qu’avant, elle semble beaucoup plus adaptée à l’univers de la fête et des soirées. Bien calée sur le registre fruit confit et brioche, elle affiche une roborative gourmandise, suavement dosée. En vieillissant, le millésime 2002 témoigne de la classe de ses origines.
ACHETER

7

Bruno Paillard

Nec Plus Ultra 1999 140 euros 18/20

L’exigeant Bruno Paillard s’attache à faire de sa maison l’une des valeurs sûres de la Champagne. Il a ainsi fait de son brut non millésimé, Première cuvée, un vin intense d’une régularité sans faille et impose avec son NPU une conception pareillement vineuse, longue et sobre du grand champagne, à peine assagie par – tout de même – seize ans de cave.
ACHETER

8

Perrier-Jouët

Belle époque 2006 102,60 euros 18/20

Partie intégrante de l’univers des cuvées mythiques (elle a été créée en 1969, mais poursuit une longue tradition de grands millésimes de cette maison née au XiX e siècle) Belle-Époque est à tort négligée par les puristes. C’est très injuste tant le style ample et raffiné, d’une onctuosité généreuse, mais d’un remarquable équilibre en bouche séduit aujourd’hui et vieillira avec une impeccable élégance.
ACHETER

9

Philipponnat

Le Léon, blanc de noirs 2006 114,95 euros 19/20

Chez Philipponnat, l’ancrage dans ses terroirs de la vallée de la Marne est un axe fondamental. Après le Clos des Goisses, spectaculaire vigne située à la sortie de Mareuil sur Aÿ, surplombant le canal latéral, Charles Philipponnat a sélectionné deux autres parcelles, l’une à Mareuil, l’autre à Aÿ, le Léon. Ce pur pinot noir intense et racé débute superbement avec un 2006 d’une immense profondeur.
ACHETER

10

Piper-Heidsieck

Rare 2002 149 euros 18/20

Après une période où il s’engagea dans une vaine course au volume, Piper est revenu de très loin et son chef de cave régis camus a redéfini les grands principes de cette belle marque depuis une bonne douzaine d’années. Rare 2002 en est le sommet. Style ample et savoureux, axé sur la brioche et les agrumes confits, délicatesse de texture et profondeur généreusement gourmande.
ACHETER

11

Pol Roger

Sir Winston Churchill 2004 169 euros 18/20

Longtemps réservé au seul marché britannique, cette cuvée dont le nom rend hommage au plus grand fan de la maison (on dit qu’il réserva pour sa cave un millésime entier de Pol Roger), offre à la fois une version vineuse et raffinée des grands pinots de la Montagne de Reims, dominateurs, mais brillamment complétés par des chardonnays de haute volée. Le 2004 apparaît d’un fruit saisissant et d’une charpente brillante.
ACHETER

12

Pommery

Louise 2002 90 euros 18,5/20

Dans les décennies quatre-vingt et quatre-vingt-dix, Pommery a connu une période agitée en changeant plusieurs fois de propriétaire. Pourtant la cuvée Louise, définie par son chef de cave d’alors, le Prince Alain de Polignac, puis poursuivie depuis par son successeur Thierry Gasco, a toujours gardé un cap défini comme la recherche de la plus absolue finesse. Le 2002 est, dans ce registre de grande délicatesse, un must absolu.
ACHETER


Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here