Depuis son ouverture en juin dernier, La Cité du vin a reçu plus de 250 journalistes français et internationaux (issus de plus de 60 pays), 330 articles ont été publiés à son sujet et elle a été mentionnée dans 880 articles. Ceci expliquant sans doute un peu cela, plus de 130 000 visiteurs sont venus découvrir son parcours permanent cet été, un démarrage prometteur qui devrait permettre au nouvel équipement culturel bordelais d’atteindre l’objectif annoncé de 450 000 visiteurs par an.

Si les Français représente la majorité des visiteurs (71 %, parmi lesquels un tiers sont des Girondins), le public venu découvrir ce lieu « dédié au vin comme patrimoine culturel, universel et vivant » est constitué de 120 nationalités. Dans une enquête menée par la Kedge Business School, 98 % des visiteurs se déclarent satisfaits de leur expérience, plus de 60 % d’entre eux envisagent de revenir et 80 % recommanderaient « très probablement » cette visite à leurs amis et-ou aux membres de leur famille.

La Cité du vin est perçue comme très performante sur :
le personnel (accueillant, disponible et compétent) ;
l’accueil, le délai d’attente
et les informations ;
le Belvédère et la cave ;
la propreté des lieux et l’accès.

(Source : Evaluation des expériences vécues par le visiteur de La Cité du Vin, Kedge Business School.)

Si vous n’avez pas encore tenté l’expérience, citons parmi les nombreuses propositions de septembre une conférence dédiée à l’olfaction qui se tiendra le samedi 24 septembre à 11 h à l’auditorium Thomas Jefferson (L’olfaction, un sens mal aimé, entrée libre dans la limite des places disponibles) et pourra être complétée par l’atelier-découverte Le pouvoir de la mémoire (le 24 septembre à 14 h, 12 euros). Plus de renseignements et programme complet de cette rentrée en cliquant ici.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.