Ambassadrice historique des vins des Côtes du Rhône nord, dont elle vinifie environ la moitié de la production, la cave de Tain l’Hermitage occupe également la première place en Europe pour ce qui concerne la production de vins issus de syrah. Entre le soin apporté à la conduite du vignoble en appellation hermitage de son président-fondateur (qui donne la cuvée Gambert de Loche) et les investissements conséquents (10 millions d’euros) qui ont été consentis pour moderniser le chai, pas pour vinifier davantage de raisins, mais pour « les respecter encore davantage en les vinifiant par parcelles », la coopérative s’emploie à faire rimer ses 80 ans de savoir-faire avec les exigences du jour.

« Des terroirs d’exception, des équipes motivées et des jeunes vignerons, des savoir-faire, le développement durable inscrit dans son ADN, l’ambition de vinifier encore davantage en petits volumes, une fiabilité reconnue sur les marchés mondiaux, la cave de Tain assurément va dans le sens de l’histoire », explique Xavier Gomart, son directeur. Et le sens de l’histoire, c’est aussi plus de bio. Si la production répond déjà en totalité aux exigences de la charte « Vignerons en développement durable » (un label arboré depuis 2009), trois viticulteurs et la cave elle-même, sur ses vignes en propriété, sont désormais en bio. L’idée est de produire bio, bien sûr, mais aussi d’envisager l’application de ces méthodes comme « un laboratoire dont les avancées profitent à l’ensemble du collectif. »

Derniers développements en date pour la coopérative, l’œnotourisme a fait l’objet d’un riche programme d’activités à l’intention des amateurs cet été et l’habillage des bouteilles a été revu. « Vendre 5,4 millions de bouteilles à des prix respectant le travail du vigneron et en conquérant sans cesse de nouveaux marchés dans le monde implique une adaptation permanente aux marchés et une bonne communication auprès des clients. » Ceux-ci découvriront donc cet automne que la gamme des vins (IGP et AOC) de la cave de Tain a été entièrement revisitée afin de refléter toute la palette d’expressions de ses vignerons. Cette métamorphose inclut de nouvelles étiquettes, mais aussi de nouvelles cuvées qui seront notamment présentées à Paris lors du Grand Tasting, les 25 et 26 novembre prochains.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.