Issue de la fusion de deux coopératives créées en 1929 sur un territoire constitué par plusieurs villages du sud du Ventoux, la cave Terra Ventoux est née en 2002. Elle produit des vins d’appellation ventoux dans les trois couleurs. Attachée à la valorisation des savoir-faire et de la qualité de son terroir et « consciente des enjeux » liés à l’impact des modes de production viticole sur l’environnement, cette coopérative annonce son engagement dans la voie de la biodynamie. Construction d’un nouveau chai de vinification dédié aux raisins issus de ce mode de culture, augmentation de la superficie du vignoble, création d’une nouvelle gamme de vins et d’activités œnotouristiques dédiées, les conséquences de cette décision concernent la préservation du terroir autant que celle du tissu socio-économique local.

Chef de projet et responsable communication au sein de Terra Ventoux, une aventure qu’il a rejoint cette année après un début de carrière qui l’a mené de Châteauneuf-du-Pape en Bulgarie et a été marqué par la création d’une start-up proposant des boxs de vins issus de la biodynamie (Vinattendu), Boris Piteau souligne que si la biodynamie est un tournant majeur pour la cave, première coopérative en France à s’engager de la sorte, elle l’est aussi pour la viticulture dans son ensemble. Souhaitée par les amateurs et les professionnels, la préservation des sols et de la biodiversité spécifique aux terroirs viticoles est au cœur de ce projet dont l’objectif, outre la production d’« un vin biodynamique de qualité », est de dynamiser la vie organique du milieu où vit la vigne et de valoriser durablement le patrimoine de l’AOC.

Si ce « respect de la nature qui va du sol au raisin et du producteur au consommateur » sera pratiquée à l’interne, la coopérative se donne aussi pour ambition de devenir un « pôle dynamique autour de la biodynamie dans la région », l’idée étant de proposer proposer aux vignerons des « prestations de services » (formation, matériel, préparations biodynamiques, animations œnotouristiques, etc.) et d’intégrer de nouveaux adhérents. Au moment où plusieurs de ses viticulteurs approchent de l’heure de la retraite sans trouver de repreneur pour leur exploitation, Terra Ventoux a choisi de combiner enjeux environnementaux et humains au sein d’un projet « séduisant et novateur reposant sur la biodynamie, la transmission du savoir-faire et la création d’emploi », explique Boris Piteau.

La directrice de la cave, Ingrid Nueil, précise que « les nouveaux adhérents qui s’inscrivent dans ce projet sont accompagnés par un parrain, un viticulteur qui s’apprête à laisser la main et désireux de transmettre son savoir-faire. Ce dispositif concrétise notre approche éco-responsable et qualitative du métier et une nouvelle politique de création d’emploi, notamment pour de jeunes agriculteurs. C’est un projet ambitieux et audacieux pour notre vignoble et nous sommes fiers de faire de Terra Ventoux une référence en matière d’innovation et de produits hauts de gammes et biodynamiques de l’AOC ventoux. » Les fruits de ce dispositif progressivement mis au point depuis un an par le conseil d’administration et l’ensemble des vignerons de la coopérative devraient être visibles dès 2017.

terraventoux-cuveesterresdetruffes

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.