Récemment nommé à la direction générale de Château Margaux, Philippe Bascaules, ingénieur agronome qui fut le directeur d’exploitation de la propriété entre 1990 et 2011 sous la houlette de Paul Pontallier, y retrouvera en mars prochain Aurélien Valance, directeur général adjoint présent à Margaux depuis quinze ans, Sébastien Vergne, agronome et œnologue nouvellement promu directeur d’exploitation et Olivier Pinon, directeur général, basé au siège social parisien depuis 1983. Par ailleurs, suite à un arrangement unique, Philippe Bascaules reste en charge des vinifications au domaine d’Inglenook, propriété de la Napa Valley fondée en 1879 et appartenant à Francis Ford Coppola.

« Avec son approche audacieuse et novatrice de la vinification et sa conception à long terme de la conduite du vignoble, Bascaules a entrepris de replanter plusieurs parcelles et travaille actuellement à la conception d’un nouveau chai, ceci dans le cadre du plan sur 50 ans qu’il a élaboré lors de son arrivée. Il continuera à diriger ces projets », annonce la propriété. Philippe Bascaules s’est déclaré ravi de pouvoir poursuivre sa mission sur ce « terroir exceptionnel » sur lequel les fruits de son travail sont déjà visibles, le style des vins d’Inglenook ayant « remarquablement » évolué (Rubicon et Cask Cabernet Sauvignon d’Inglenook, notamment, ont été salués par la critique pour leur fraîcheur et leur élégance).

« Le dévouement de Philippe pour Inglenook en a fait une propriété que nous pouvons transmettre à nos enfants et à leurs enfants. Château Margaux étant son alma mater, il nous paraît logique et compréhensible qu’il soit fait appel à lui suite à la disparition prématurée de l’exceptionnel Paul Pontallier. Nous sommes très heureux que ce retour à Château Margaux se soit accompagné du souhait de sa part de travailler
des deux côtés de l’océan. »

Francis Ford Coppola

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.