Toujours en quête de « terroirs rares ou sous-estimés », Bernard Magrez vient d’acquérir à Saint Estèphe, au lieu-dit La Peyre, un petit vignoble situé à vingt-neuf mètres de hauteur dont la production, qui ne sera proposée que dans deux ou trois magasins spécialisés dans les grandes capitales du monde, devrait se situer aux alentours de 3 200 bouteilles. Proposition d’exception, « identique à celle de la très grande joaillerie », Clos Sanctus Perfectus est destiné à ces grands initiés du monde des très grands vins qui sont désormais « en quête d’étiquettes très rares produites en toute petite quantité. »

Cette acquisition s’inscrit dans une démarche parallèle à celle menée par Bernard Magrez avec ses quatre grands crus classés, une gamme qu’il n’a pas renoncé à élargir. Il s’agit ici de « donner une réponse forte à une classe de consommateurs de très grands vins, qui souhaite à la fois ressentir de nouvelles émotions de très haut niveau et, surtout, se singulariser en n’arrêtant plus leur choix aux tout premiers grands crus classés, qui sont aujourd’hui consommés par de nombreux amateurs de vin et dont ils veulent se différencier. » Ces bouteilles prestigieuses seront distribuées par les négociants de Bordeaux, avec l’aide des ambassadeurs du groupe Bernard Magrez.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.