Château-Figeac en impériale

0

Ce jeudi, la maison Christie’s proposera aux enchères une sélection unique de millésimes de Figeac issus des caves du château. D’années mythiques en impressionnants formats, cette vente qui se tiendra à Londres promet quelques temps forts à l’amateur, par exemple un jéoroboam* de 1949 (estimation : 3 000-5 000 livres sterling, soit 3 400-5 700 euros) , une impériale* de 1982 (2 000-3 000 livres sterling) ou encore un lot de trois bouteilles du millésime 1961 (900-1 200 livres sterling). Propriétaire de ce grand cru classé de Saint-Emilion, Marie-France Manoncourt envisage comme un « honneur » la présentation avec Christie’s de cette sélection de trésors effectuée par la famille.

« C’est un hommage à l’histoire de notre famille dévouée à Figeac depuis 125 ans, à l’instar de mon époux Thierry Manoncourt qui a passé sa vie à la recherche de l’excellence et à la mise en valeur du terroir unique et fabuleux de Figeac. Afin de faire de cette vente aux enchères un événement inoubliable, nous avons personnellement choisi toutes les bouteilles qui seront présentées, avec une sélection de millésimes de 1934 à 2010 et des formats rares qui ont vieilli dans les conditions idéales de nos caves. » Le catalogue complet de la vente est à découvrir ici.

* D’une contenance de 4,5 litres, un jéroboam bordelais est l’équivalent de six bouteilles. Appelée mathusalem en Champagne ou en Bourgogne, l’impériale correspond à huit bouteilles.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.