Beaujolais, les chiffres 2016

0

« Après une décennie de baisse des chiffres » et cinq ans d’investissement consentis sur ce secteur (animations, cross-marketing, etc.), l’interprofession du Beaujolais annonce une belle progression des ventes de ses vins en grande et moyenne surfaces, « dans un contexte national plutôt morose. » Toutes appellations confondues, le vignoble affiche une hausse de 2 % en volume et de 4 % en valeur, ce qui le place sur la deuxième marche du podium des régions viticoles ayant connu une progression de leurs ventes en 2016. La première place est tenue par la Bourgogne (+ 4,5 % en volume et + 4,9 % en valeur) et la troisième, par la Corse (+ 1,8 % en volume, + 3,8 % en valeur).

Cette progression des ventes s’accompagne d’un élargissement de l’offre en linéaire. Si tous les beaujolais – hors primeurs – ont été plébiscités par les consommateurs, la performance la plus notable est le fait des “villages” et des crus. Ces derniers, qui représentant 42 % du volume des ventes de beaujolais (54 % en valeur), ont enregistré une croissance de 9,3 % et même de près de 20 % dans les magasins de proximité (inférieurs à 400 m2). Dans les périodes spécifiques des foires aux vins, les ventes de beaujolais ont également légèrement progressé (+ 127 000 litres, soit 169 000 bouteilles) quand l’ensemble de la catégorie “rouge” affiche une baisse de 6 %.

Print Friendly, PDF & Email

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.