La fleur de vigne sous les étoiles


0

Cela fait vingt ans cette année que la famille Bonnie a acquis Malartic-Lagravière (photo), grand cru classé de Graves qui n’a connu que trois familles de propriétaires depuis le XVIIIe siècle. Ce bel anniversaire et l’aventure menée par Alfred et Michèle, rejoints depuis par leurs enfants et leurs conjoints respectifs, de la rénovation du domaine conduite dès 1997 au « rayonnement international de ses vins d’exception » en passant par une charte environnementale « des plus exigeantes », seront mis en lumière lors de la célèbre soirée célébrant la fleur de la vigne organisée par la Commanderie du Bontemps du Médoc, des Graves, de Sauternes et Barsac depuis 1959.

Le 21 juin prochain, en clôture de Vinexpo Bordeaux, ce « rendez-vous solennel des vignerons, négociants, courtiers, professionnels et amateurs du vin du monde entier » qu’est la Fête de la Fleur accueillera 1 500 invités. Et la famille Bonnie a choisi de les recevoir autour d’un dîner signé par Yannick Alléno. Ce n’est pas la première collaboration entre le chef deux fois triplement étoilé et le château Malartic-Lagravière et cet événement d’exception à donné lieu de la part des deux parties à « une profonde réflexion sur les accords mets et vins ». Différents millésimes du château et quelques-uns des plus somptueux grands crus de Bordeaux seront servis ce soir-là.

Réjoui par cette nouvelle collaboration entre leurs deux maisons, Alfred-Alexandre Bonnie dit de la cuisine de cette « figure emblématique de la gastronomie française » qu’est Yannick Alléno qu’elle réconcilie « la parfaite maîtrise des techniques de la grande cuisine française avec une véritable ambition créative, dans laquelle la recherche occupe une place prépondérante. » Il estime aussi que le travail du chef en cuisine et celui mené dans le vignoble montrent beaucoup de similitudes : « La sublimation du terroir, les extractions et la fermentation, prônées par Yannick Alléno, font aussi partie intégrante de notre travail de viticulteurs à Château Malartic-Lagravière. »

Ce que confirme le chef, pour qui le vin est une véritable passion : « Le travail de la vigne tout comme l’immensité du savoir qu’il sous-tend me fascine. J’aime échanger avec les vignerons, certains ont eu une influence fondamentale sur notre cuisine moderne. L’assemblage ou la compréhension du terroir par la fermentation sont, entre autres, des notions vinicoles aujourd’hui appliquées au quotidien dans nos préparations. Je suis d’ailleurs persuadé qu’une cuisine moderne est une cuisine saucière capable de mettre en valeur les magnifiques bouteilles qu’un grand repas implique. Malartic-Lagravière est un château que j’apprécie énormément et je suis particulièrement honoré d’avoir été choisi pour célébrer la Fête de la Fleur à travers un dîner que nous souhaitons exceptionnel. »

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.