Saint-Maur, les fruits de 2016

0

Propriété située à Cogolin, près de Saint-Tropez, et appartenant depuis 2011 à la famille Zannier qui s’est attachée à la réinstaller « dans la cour des grands crus de Provence », le château Saint-Maur est mené par Marc Monrose, gendre de Roger Zannier en charge du portefeuille vinicole familial (il y a aussi, dans le Douro, la quinta de Pessegueiro). Artisan de la renaissance du cru, il en a confié la direction technique à l’œnologue Patrick Galliano, qui a signé son premier millésime, « celui de l’envolée qualitative du domaine », en 2015. Les cuvées en photo ci-dessus illustrent donc la suite de cette aventure : à gauche, le rosé Excellence 2016 (AOC côtes-de-provence, 20 euros) est né de « l’assemblage précis » de cépages grenache (31 %), syrah (23 %), cinsault (38 %), tibouren (6 %) et rolle (2 %) ; à droite, assemblage de grenache (35 %), syrah (35 %) et rolle (30 %) issus de vignes perchées à 449 mètres d’altitude, Clos de Capelune (AOC côtes-de-provence, 35 euros) fait l’objet d’une production limitée à 6 800 bouteilles.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here