Saint-Maur, les fruits de 2016

0

Propriété située à Cogolin, près de Saint-Tropez, et appartenant depuis 2011 à la famille Zannier qui s’est attachée à la réinstaller « dans la cour des grands crus de Provence », le château Saint-Maur est mené par Marc Monrose, gendre de Roger Zannier en charge du portefeuille vinicole familial (il y a aussi, dans le Douro, la quinta de Pessegueiro). Artisan de la renaissance du cru, il en a confié la direction technique à l’œnologue Patrick Galliano, qui a signé son premier millésime, « celui de l’envolée qualitative du domaine », en 2015. Les cuvées en photo ci-dessus illustrent donc la suite de cette aventure : à gauche, le rosé Excellence 2016 (AOC côtes-de-provence, 20 euros) est né de « l’assemblage précis » de cépages grenache (31 %), syrah (23 %), cinsault (38 %), tibouren (6 %) et rolle (2 %) ; à droite, assemblage de grenache (35 %), syrah (35 %) et rolle (30 %) issus de vignes perchées à 449 mètres d’altitude, Clos de Capelune (AOC côtes-de-provence, 35 euros) fait l’objet d’une production limitée à 6 800 bouteilles.

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.