Le millésime 2017 enthousiasme et soulage la Bourgogne

0

A l’heure où les vendanges sont presque terminées et où les premiers décuvages s’organisent, la Bourgogne voit ce millésime 2017 comme le cadeau qui arrive au bon moment.

Bien évidemment, la nature a été moins généreuse avec le Chablisien et le Châtillonnais, durement touchés par le gel, mais c’est une récolte saine, qualitative avec de beaux degrés et quantitative (1,5 million d’hectolitres), qui permet de la qualifier d’ores et déjà de “millésime de vigneron”.

Apparenté à 1999, il y aura de très belles cuvées pour les parcelles qui ont donné des raisins très mûrs avec de petits rendements, d’une part, et des vins plus commerciaux à déguster dans leur jeunesse pour les vignes plus chargées en raisins vendangés après les pluies, d’autre part. S’annonce un beau millésime de blancs et des volumes de rouges que la Bourgogne espérait tant, dérogeant ainsi à la “règle” des années en 7.

C’est avec ce sentiment de gratitude envers la nature que l’interprofession garde le moral face aux marchés en souhaitant proposer des vins d’appellation régionale à prix accessibles et c’est dans cet esprit qu’une nouvelle appellation voit le jour : bourgogne-côte-d’or, pour les vins d’appellation régionale “bourgogne” issus de la côte de Beaune et de la côte de Nuits.

Mais n’oublions pas que la Bourgogne ne se cantonne pas à ces deux côtes réputées, puisque l’appellation Vézelay accède au rang d’appellation “villages”, 44e de la région.

Marie-Antoinette de Szczypiorski

Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.